La Gestapo du climat récidive

Vous souvenez-vous du Climategate? ici, ici et ici.   Voici une autre preuve de l’existence d’une gestapo du climat.

Les Dr. Roy Spencer a été un scientifique sénior à la NASA spécialisé dans les études sur le climat pendant plus d’une décennie.  Il a même contribué à la conception des satellites qui surveillent la température.  Il a aussi gagné des distinctions remises par la NASA et est l’auteur de nombreux livres dont Climate Confusion et  The Great Global Warming Blunder.

Il y a quelques semaines, le Dr. Roy Spencer (maintenant à la University of Alabama Huntsville, un centre où de nombreuses activités de recherche sont menées pour la NASA) et son collègue William Braswella ont publié une étude dans le  Journal of Remote Sensing intitulée “On the Misdiagnosis of Climate Feedbacks from Variations in Earth’s Radiant Energy Balance.”  Essentiellement, l’étude se penche sur l’écart qui existe entre les prédictions des modèles climatiques et ce que l’on observe actuellement, remettant ainsi en question la pertinence de ces modèles.

On peut imaginer la suite.   Non seulement la Gestapo du climat a-t-elle attaqué les auteurs pour leur hérésie, mais elle a aussi forcé le rédacteur en chef de la revue à démissionner.

Tous les détails de l’histoire sont disponibles sur le site du Dr Spencer.

Publicités

Publié le 5 septembre 2011, dans Environnement, Libertés individuelles. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :