Archives Mensuelles: mai 2012

Indignation mal placée

Chaque soir, je regarde à la télé l’évolution de la crise étudiante. Chaque soir, je constate avec consternation l’ampleur de la mobilisation étudiante et populaire. En dépit de tous mes efforts pour comprendre l’histoire qui s’écrit, je dois bien me rendre à l’évidence : je ne saisis ni la logique des manifestants ni celle de leurs nombreux partisans. Lire la suite

Pour qui se battent-ils?

Cent jours plus tard, les étudiants n’abandonnent pas. Ils sont infatigables et déterminés.

Pour eux, il faut impérativement empêcher la hausse des droits de scolarité pour assurer à tous l’accès aux études. Si personne ne se réjouit du chaos dans lequel les actions étudiantes ont plongé le Québec, nombreux sont ceux qui, en revanche, estiment qu’un objectif aussi louable justifie les moyens employés pour l’atteindre. Lire la suite

Une image vaut 1000 mots

Prendre la mer pour travailler

Pour la plupart des étrangers, il est extrêmement difficile d’obtenir un permis pour travailler aux États-Unis. Plusieurs entrepreneurs de la Californie s’en plaignent régulièrement. À Silicon Valley, les entreprises croient être pénalisées par la réglementation qui ne leur permet pas d’engager la meilleure main d’oeuvre disponible.

Lire la suite

Garderies subventionnées: l’heure juste

Il y a quelques semaines, le Québec « vibrait » au rythme de l’étude de Pierre Fortin, Luc Godbout et Suzie St-Cerny sur l’impact des services de garde.  Selon les auteurs,le programme des garderies subventionnées serait un extraordinaire succès!  J’avais d’ailleurs réagit à cette étude ici.

François Leroux, professeur titulaire à HEC Montréal, a analysé l’étude avec rigueur et minutie.  Il démonte une à une les hypothèses des auteurs et prouve que le programme ne s’autofinance pas.

Voici l’étude :

SGCR – Mai 2012i.

Elle mérite vraiment d’être consultée …. car il ne faut pas compter sur les médias pour lui accorder une couverture similaire à celle dont Fortin a bénéficié!

 

Résister au chaos

Lorsque le boycottage étudiant a débuté en février dernier, c’était pour contester la hausse des droits de scolarité.

Si une partie de la population n’approuvait ni les revendications ni l’argumentaire des étudiants, en revanche personne ne contestait leur droit d’exprimer leur mécontentement et leur volonté de négocier avec l’État.

Toutefois, au fil des semaines, le conflit a dégénéré. Nos avons été témoins, et quelquefois même victimes, d’actes de violence indignes de citoyens respectables. Des manifestants ont fracassé des vitres, vandalisé des autos, saccagé des salles de classe, empêché l’accès aux établissements d’enseignement, bloqué la circulation et paralysé le métro. Ils se sont également attaqués à des personnes. Lire la suite

Ode à l’État Providence

Paru, il y a très longtemps, dans une galaxie très lointaine… s’applique aussi bien aujourd’hui!

Les impôts des étudiants

Trouvé sur Facebook. Les montants semblent crédibles, mais je ne peux les garantir..

LES IMPÔTS DES ÉTUDIANTS.

Depuis plus de 25 ans que je prépare les déclarations de quelques centaines de clients chaque année dont plusieurs étudiants,
je constate que même les universitaires, à l’exception des HEC peut-être, n’arrivent pas dans la très grande majorité à les faire eux mêmes
et quand ils essaient, c’est plein d’erreurs.

Dans le but de m’assurer que ceux qui essaient réclament bien tous les crédits auquels ils ont droit, voici un exemple (cas réel 2011) d’un de mes clients.

Étudiant à temps plein dans une Université à Montréal, il a gagné durant l’été et les weekends 10.880$ en 2011.

Déjà je sais qu’il n’a aucun impôt à payer ni au Fédéral, ni à Québec. Il n’a pas à contribuer non plus à l’assurance médicaments du Québec
ni la contribution santé de 100$. Donc tous les montants de retenus d’impôt sur ses chèques de paye lui sont remboursés.
Il contribue cependant au RRQ (son fonds de pension québécois) 365$, l’assurance emploi 153$ et le Régime Provincial d’Assurance parentale 58$.

Ses frais de scolarité 2011 sont de 2,564.35$

Il a droit au crédit fédéral de 15% -384.65$
et provincial de 20% pour frais de scol. – 521.87$
Le % est le même pour tous peu importe le niveau de revenu.
Si l’étudiant n’utilise pas ces crédits maintenant, il peut les transférer
à ses parents ou les reporter indéfiniment, jusqu’au jour où il aura un impôt à payer.

Au fédéral il y a un crédit pour montant relatif aux études basé
sur le nombre de mois à temps plein ou partiel. Dans le cas présent c’est 8 mois à temps plein.
8 mois X 400$ = 3200$ X 15% -480.00$

Le crédit suivant c’est pour les manuels
8 mois X 65$ = 520$ X 15% -78.00$
____________________________________________________________

Donc après impôts les frais de scolarité nets
de notre étudiant seront de 1,108.93$

WOW! Beaucoup moins impressionnant que ce que l’on voit à TV…….

Mais c’est pas fini, puisqu’il a travaillé, même s’il est étudiant,
considéré à faible revenu, le gouvernement provincial , Québec’
lui accorde un crédit rembourable pour prime au travail.

Avec son revenu de 10,880$ il reçoit -510.87$
Et utilisant son bon jugement, il décide d’appliquer
ce montant payé par Québec à ses frais de scolarité.
____________________________________________________________

Notre étudiant n’a plus que 597.96$ à régler

Mais il a encore droit à d’autres montants
C’est pas une farce, je vous le jure…..

Il recevera pendant la prochaine année
son crédit pour la TPS -309$

et le crédit à la Solidarité de Québec -264$
____________________________________________________________

Encore une fois il utilise son bon jugement et l’applique à son solde de frais de scolarité.

Il lui reste un solde de 24.96$

Sur son 10,880$ moins 24.96$ moins RRQ, Ass emploi, RPAP (576)
il lui reste net dans ses poches 10,279$ et comme il a décidé de rester
chez ses parents pour la durée de son BACC, il devrait arriver à s’en sortir.
Sinon à 2 ou 3 étudiants qui partagent un logement, et quelques sacrifices, ils devraient survivre.

En passant, l’augmentation de 325$ par année, après impôts le montant net ou réel,
c’est 211.25$ avec les crédits de 35%.

Après 5 ans le 1,625$ devient dans la réalité,

la somme de 1,056.25$.

Je parle ici dans la vrai vie, sans discours partisan et sans la désinformation habituelle,

Donc si vous cotoyez des étudiants, vous pouvez utiliser ces données
pour leur permettre de retirer TOUS les crédits auquels ils ont droit.
C’est un cas réel comme j’en ai eu des centaines semblables.
Et les calculs ont été réalisés à l’aide du logiciel professionnel Profile de Intuit pour comptables.

Tant qu’au conflit actuel qui les concerne, mon opinion n’a aucune importance
puisque je fais parti de la préhistoire.
Imaginez, j’ai complété mon Bacc à l’UdeM en 1979 et mes 2 certificats en gestion aux HEC
dans les années 80. Je suis donc un baby-boomer, trop vieux pour comprendre quoique ce soit.

Europe: faut-il blamer l’austérité

Peut-on vraiment blâmer l’austérité en Europe pour la crise? La population contemporaine ne sait même pas ce qu’est la véritable austérité…

La création d’une super-bulle

Dans les années 30, l’économiste russe Nikolai Kondratieff a prduit une théorie expliquant que les temps véritablement difficiles viennent en cycles larges, ou « Super-Bulles ». Ces super-bulles sont typiquement faites de plusieurs plus petites (normales) bulles.

Lire la suite

La petite histoire du Che

Un court clip expliquant qui est Che Guevara. Nos jeunes « rebelles » auraient intérêt à connaitre leur idôle un peu mieux..

Ainsi qu’un long métrage plus complet de sa biographie.

Québec prépare le chemin aux étudiants en sciences humaines

Il y a deux semaines, le gouvernement du Québec a annoncé la création de 1,800 postes additionnels dans la fonction publique. On doute fort que ces postes soient critiques à la société qui pullule déjà de fonctionnaires, mais ça fera moins de chômage dans les nouveaux diplômés…

Source: TVA

 

Outrée au Michigan

Le syndicat des enseignants du Michigan est outré par une loi qui fait son chemin dans la législature qui demanderait aux enseignants de contribuer à leur propre plan de pension. Sous SB1040, les enseignants devraient contribuer de 5 à 10% de leur salaire envers leur pension. La loi requiert aussi de les retraités atteignent le vénérable âge de 60 ans avant de recevoir des avantages médicaux.

Lire la suite

On l’oublie pour quelques jours

Petite histoire d’horreur récente. Un jeune étudiant de 23 ans a été arrêté par la DEA (Dug Enforcment Agency), le 21 avril 2012. Après avoir été questionné, on lui aurait dit qu’il pouvait partir à la maison, aucune accusation n’était portée contre lui et on lui aurait même offert un « lift ».

Lire la suite

La guerre contre Egan-Jones

Souvent quand on pense à Wall Street, nous pensons aux grandes firmes de notation qui attribuent à divers produits une cote de crédit. Aux États-Unis, les trois grands sont Standard & Poors, Moody’s et Fitch. Pendant très longtemps, celles-ci avaient la confiance du public et personne ne questionnait leur sagesse. Durant la dernière crise, par contre, ils se sont fait prendre à attribuer des cotes AAA sur des produits combinés d’hypothèques à caractère très douteux, et dont le résultat a été catastrophique pour beaucoup d’investisseurs qui se croyaient en possession d’un bien sans risque. Un des problèmes de ces firmes, c’est que c’est l’émetteur du titre qui paie la note. Possibilité de conflit d’intérêt serait la façon polie de s’exprimer sur la chose..

Lire la suite

Avertissement aux internautes

James Rawles, auteur du blogue SurvivalBlog.com a averti ses lecteurs récemment qu’il a découvert que le FBI a secrètement redirigé environ 10% de ses lecteurs vers le CJIS, un de leur centres de données en Virginie, et de la, ont pu collecter les adresses IP de ses visiteurs.

Lire la suite

État Policier: MAP21

Chaque nouveau véhicule vendu dans les États-Unis à partir de 2015 devra être équipé d’une « boite noire ». La loi qui décide cela change aussi les règles pour les passeport – celui-ci vous sera retiré si vous devez trop d’argent au fisc. Et cette loi s’appelle MAP-21 – ou bien le « Moving Ahead for Progress in the 21st Century Act ».

Grâce à cette boite, si vous êtes impliqué dans un accident, les enquêteurs sauront entre autre la vitesse à laquelle les véhicules allaient avant l’impact, et si tout le monde portait sa ceinture de sécurité. La firme d’avocats O’Reilly Collins commente: « Combiné aux systèmes GPS, ces appareils pourraient fournir à la police la capacité de monitorer les mouvements des citoyens en temps réel. », en analyse de la loi.

Il faut s’attendre bien sûr, à une augmentation des coûts des véhicules…

À lire sur le sujet, un article d’Ars Technica.

Une image vaut 1000 mots

Drones: la première arrestation

Un citoyen américain du Dakota du Nord, Rodney Brossart, a eu certaines démelées avec la police de sa région au sujet de 6 vaches qui ont erré sur ses terres. Après avoir été attaqué a plusieurs reprises au taser, et avoir menacé les policiers de les tirer si ils mettaient les pieds sur sa propriété, la police a demande l’aide d’un drone Predator appartenant au Department of Homeland Security pour appréhender l’homme. Vous pouvez lire les détails ici.

Mefiez-vous des apparences!

Il fut un temps où les comportements racistes et discriminatoires étaient socialement admis.

Fort heureusement, des gestes et des déclarations, jadis acceptables, ne sont plus tolérés aujourd’hui. Néanmoins, nous avons beaucoup à apprendre de l’Histoire.

Au début du 20e siècle, le Brotherhood of Locomotive Engineers et le Brotherhood of Locomotive Firemen, deux syndicats américains qui représentaient les travailleurs de race blanche des chemins de fer, expri­maient ouvertement leur volonté de maintenir une ségrégation racia­le en empêchant les Noirs d’occuper certains emplois. Lire la suite