Archives de Catégorie: Libertés individuelles

Avocats à la recherche d’informations

Maintenant que la planète connait l’existence des données stockées par la NSA, les avocats ont commencé à pétitionner celle-ci pour leur fournir des informations qui pourraient les aider en cour pour leur causes. Ce n’était qu’une question de temps. Pour le moment, l’agence tente de bloquer la dissémination de ces informations.

Voir: NBC NEWS

Publicités

Tap It: The NSA Slow Jam

Remy nous offre un nouveau vidéo rythmé et sacarstique sur le débat actuel de l’espionnage des citoyens.

Le coût de la guerre contre les drogues

Très bon vidéo sur le sujet!

La cure pour les libertariens

Un excellent vidéo d’un individu qui a fini par se guérir du désir de liberté. À écouter jusqu’au bout!

Bitcoin: un aperçu

bitcoin-encryption-standard

La démocratie en action

Nous avions rapporté une nouvelle loi sur le contrôle d’internet l’an dernier ici. La loi n’a finalement pas passé le vote du Sénat à deux occasions. Mais l’administration Obama a su passer outre le système bicaméral du Congrès et a signé un ordre exécutif le jour de son discours de l’état de l’union. Le texte de cet ordre exécutif est inclus plus bas. Voici une partie de son discours sur le sujet:

‘We know hackers steal people’s identities and infiltrate private email. We know foreign countries and companies swipe our corporate secrets. Now our enemies are also seeking the ability to sabotage our power grid, our financial institutions, and our air traffic control systems,’ Obama said during his speech. ‘We cannot look back years from now and wonder why we did nothing in the face of real threats to our security and our economy.’

‘That’s why, earlier today, I signed a new executive order that will strengthen our cyber defenses by increasing information sharing, and developing standards to protect our national security, our jobs, and our privacy,’ Obama continued. ‘Now, Congress must act as well, by passing legislation to give our government a greater capacity to secure our networks and deter attacks.’

L’ordre exécutif ne donne pas de nouveaux pouvoirs en tant que tel, mais spécifie plus précisément qui est responsable – DHS:

The cyber order gives the Department of Homeland Security (DHS) a lead role in establishing a voluntary program that encourages critical infrastructure operators to adopt the NIST and industry-developed cybersecurity framework, which is aimed at beefing up the security of their computer systems and networks. DHS will work with agencies, such as the Department of Energy, and industry councils to implement the cybersecurity best practices laid out in the framework, as well as identify possible ways to entice companies to join the voluntary program. (Source: The Hill)

Lire la suite

Bloomberg se plante sur les sodas

Comme nous avons vu il y a quelques mois, le maire de New York, Michael Bloomberg a voulu imposer une restriction à ses concitoyens quand à la vente de boissons gazeuses au delà de 16 onces. La Cour Suprême de l’État a décidé contre cette loi qui brime les libertés des citoyens et les déresponsabilise vis-à-vis leurs choix personnels.

Source: Wall Street Journal

Bonne Fête au Tyrant!

Aujourd’hui est l’anniversaire d’Abraham Lincoln, président célébré des États-Unis qui a instauré le principe de la suprémacie du gouvernement fédéral sur les états membres de l’Union, ainsi que le principe du parti Whig d’un état fort et riche en impôts, libre d’intervenir dans l’économie à son gré et au bénéfice de ses collaborateurs. Après avoir mis le sud de son pays à feu et a sang, il a ordonné à ses généraux vainqueurs de libérer le chemin pour la construction d’un chemin de fer national en enlevant les Indiens des territoires nécessaires, soit en les installant sur des réserves, ou en les éliminant.

Terroristes domestiques

Depuis maintenant deux ans environs, nous voyons les lois des États-Unis changer dramatiquement. Le président a maintenant le pouvoir de vie ou de mort sur les citoyens, sans avoir a dévoiler les raisons pour un assassinat, et la décision se fait à huis clos. L’argument a toujours été que les victimes de cette politique peuvent bien sembler  mériter leur sort aujourd’hui, mais comme toute politique, un dérapage finit par s’effectuer et on laisse aller de plus en plus les règles pour arriver à nos fins de façon expéditive.

Cette semaine, une chasse à l’homme terrible a lieu en Californie, où on y recherche Christopher Dorner, un ex-militaire et policier congédié, soupçonné de meurtre. Au début, des centaines d’automobiles et de résidences ont été fouillées par la police sans mandat judiciaire. Hier, deux femmes livreuses de journaux ont été aspergées de balles par une escouade de la police car ils suspectaient celles-ci d’être le fugitif en question. Il serait maintenant la première cible domestique d’une poursuite par drones. Est-ce de la paranoia que de croire que les nouvelles règles visant les terroristes pourraient être appliquées pour permettre à l’état d’outrepasser ses limites dans des cas criminels locaux?

Lois sur les armes: le marché répond

Une série de lois sont proposées aux États-Unis pour soit empêcher la possession d’ « armes d’assaut » ou de chargeurss ayant plus de 6 ou 7 balles, selon la juridiction. L’ingéniosité du marché offre déjà une solution à ceux qui veulent passer outre ces limitations (voir le vidéo). Petite anecdote: l’État de New York a passé sa loi pour limiter la capacité des chargeurs, mais devra la modifier bientôt. Ils ont oublié d’y insérer une dispensation pour les forces de police. La logique étant qu’un citoyen ne nécessite pas de plus de 6 balles pour se défendre, tandis qu’un policier oui… question d’entrainement, je présume!

Bouteille d’eau… bannies

La ville de Concord, Massassuchetts a maintenant en place une interdiction de vente de bouteille d’eau en plastique en format individuel!

CONCORD, Mass. (AP) — A new ban on the sales of single-serving plastic water bottles has taken effect in Concord.

The ban began Tuesday and follows an April vote by Town Meeting, which made historic Concord one of the first communities in the nation to make the bottles illegal.

Stores will be fined up to $50 for violating the ban. An exemption is allowed during emergencies.

The new law was adopted after a three-year campaign by local activists. They pushed a return to tap water, saying banning the bottles will cut down on plastic waste and reduce the use of the fossil fuels used to make the bottles.

Businesses opposed the ban, saying it restricts of freedom of choice and will simply drive bottled water sales out of town.end of story marker

© Copyright 2013 Globe Newspaper Company.

Exercices à New York

Ce n’est pas à Montréal qu’on voit ça, printemps érable ou non!

Lire la suite

Les célébrités contre les armes

Une campagne publicitaire utilisant des vedettes américaines a fait le tour des médias pour dénoncer la violence par les armes de poing par des citoyens. Quelqu’un n’a pu s’empêcher de le trafiquer un peu et de le cibler vers des organisations un peu plus efficaces côté victimes…

La guerre des chimistes

Le gouvernement actuel sortira-t-il une vieille tactique des tablettes poussiéreuses pour l’utiliser dans sa guerre actuelle contre la drogue? Un fait très peu connu de la période de la prohibition est que le gouvernement, frustré que bien des gens continuent à boire de l’alcool malgré l’interdiction, a délibérément empoisonné l’alcool industriel. Celui-ci était régulièrement volé par les contrebandiers pour leurs alambics, et le gouvernement voulait ainsi renforcer l’impression (vraie) que l’alcool de contrebande était souvent dangereux pour la santé. Il est estimé que cette tactique aurait causé la mort d’environ 10,000 personnes aux États-Unis.

La fin justifie les moyens quand il suffit de vous protéger contre votre gré!

Vous pouvez lire l’article au complet ici.

Mouvement anti-NDAA

Un mouvement contre le NDAA a démarré en Californie. Les détails sont disponibles ici. Une pétition a été lancée pour demander au conseil municipal de Los Angeles de déclarer qu’elle ne se soumettra pas aux clauses qui briment les droits constitutionnels.

Sandy Springs: ville sous-contractée

Que se passerait-il si on éliminait la fonction publique et les cols bleus/blancs? Nos amis étatistes évoquent généralement cette idée comme étant une vision de chaos, de violence, de corruption et d’absence de service. Le seul salut de l’individu passe par les services publics. Et bien, nous avons un bel exemple d’une ville de Géorgie qui s’est incorporée dans un but simple: offrir tous les services municipaux à partir de sous-contractants, à l’exception des services de police et de pompiers. Que s’est-il passé?

Sentez-vous en sécurité?

Libre marché effrayant

Eau à utilisation restreinte

Des audiences publiques ont présentement lieu en Californie sur le brouillon d’une nouvelle loi sur l’utilisation de l’eau. Cette loi draconnienne pourrait transformer beaucoup de simple citoyens en criminels endurcis, et a pour but d’empêcher l’utilisation de l’eau pour des fins non-essentielles comme laver sa voiture, arroser sa pelouse, ou simplement jouer avec les enfants. Selon les nouvelles règles, les citoyens de la région de San Diego qui sont considérés comme des récidivistes feront face à une pénalité allant jusqu’à 100,000 dollars et 1 an de prison par journée trouvé en faute.

De plus, il n’y a pour le moment aucune exception. Le service de pompiers devrait s’assurer de récupérer l’eau utilisée pour éteindre un incendie, mais les autorités civiles admettent qu’il pourrait y avoir un peu de jeu pour les « urgences »…

Un autre example d’un problème relié à la tragédie des communes. Ce problème n’arriverait jamais si le marché déterminait le prix de l’eau. Les citoyens s’informerait du prix de l’eau et ferait leur propre choix! Dans une période de sécheresse, personne ne voudrait laver son auto si ça lui coûte 500$ sur sa facture d’eau! Et si il y tient tant que ça, il la paiera.

Source: North County Times

État Policier: PPD20

Le Président Obama aurait signé une loi secrète, selon le Washington Post, qui a pour but de donner des instructions aux forces militaires dans le cas d’une attaque cybernétique. Cette loi, entre autre, accorderait le droit aux forces militaires d’êtres actives sur le sol américain, ce qui est interdit présentement sous le principe de posse commitatus. Aucun détail n’est présentement disponible, mais une demande a été faite pour obtenir le texte de la loi sous le Freedom of Information Act.