Archives Mensuelles: novembre 2011

Climategate: la suite de 2009

Deux ans après le Climategate de 2009, une nouvelle série de 5000 courriels vient d’être rendue publique.  Évidemment, nos médias n’en soufflent pas mot … trop occupés à entretenir la théorie du réchauffement.  Pour ceux que la nouvelle intéresse, voici quelques liens intéressants:

Les Emails

A Climate of Fraud

Climategate 2.0

Global Warming Loons

New Emails

Climategate 2.0 is Here

 

 

Publicités

Energie et Réalité

Le secteur de l’énergie est en effervescence en Amérique du Nord.  Comme c’est toujours le cas, l’ingéniosité humaine en est le moteur.  L’ironie est que les percées technologiques, malgré tout les efforts et “investissement” de l’administration Obama ne proviennent pas de “l’energie verte”,  mais plutôt des hydrocarbures.

The Bureau of Labor Statistics reported recently that the U.S. jobless rate remains a dreadful 9%. But look more closely at the data and you can see which industries are bucking the jobless trend. One is oil and gas production, which now employs some 440,000 workers, an 80% increase, or 200,000 more jobs, since 2003. Oil and gas jobs account for more than one in five of all net new private jobs in that period.

The ironies here are richer than the shale deposits in North Dakota’s Bakken formation. While Washington has tried to force-feed renewable energy with tens of billions in special subsidies, oil and gas production has boomed thanks to private investment. And while renewable technology breakthroughs never seem to arrive, horizontal drilling and hydraulic fracturing have revolutionized oil and gas extraction—with no Energy Department loan guarantees needed.

Lire la suite: The Non-Green Jobs Boom (WSJ)

Les États -Unis serait, sans doute, en meilleur posture fiscale si leur gouvernement actuel cessait de jeter l’argent par les fenêtres (Solyndra…) et de bloquer les entrepreneurs apte à générer de l’énergie et de l’argent! (Keystone XL

site intéressant:  Stop the Energy Freeze

Petit message à Obama et aux supporteurs d’énergie verte.

Bandits à cravate – favoritisme?

Histoire de poisson

La semaine dernière, un pêcheur a eu la surprise de sa vie quand il a attrappé un thon de 881 livres!

Son problème: le poisson a été attrapé avec filet, mais la loi stipule que cette espèce doit être attrappée avec un appareil manuel comme une canne à pêche ou un harpon.

Alors, les autorités lui ont collé un avertissement et saisi le poisson!

http://www.reuters.com/article/2011/11/22/us-fishing-tuna-idUSTRE7AL2UX20111122

La dernière solution au problème de la dette

Le gouvernement américan est en processus d’adopter une loi pour régler le problème du crédit aux États-Unis, encore une fois. Une loi est en voie d’adoption qui va amener une nouvelle version des lois qui ont causé la crise financière en premier lieu. Cette loi s’appelle le Covered Bond Act of 2011. Quel sera sont principal but et effet?

Le Covered Bond Act of 2011 permettrait aux principales banques des États-Unis de joindre des hypothèques en titres échangable sur le marché, de façon similaire au fameux MBS qui ont causé beaucoup de trouble ces dernières années. Par contre, ces nouveaux titres seraient garantis à 100% par la FDIC (qui est l’équivalent de notre assurance-dépot). Donc, en cas de défaut de paiement, aucune panique, c’est le contribuable qui paye la note!

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire: sous les termes de cette nouvelle loi, les banques peuvent inclure des prêts-auto, prêts étudiants et des dettes de cartes de crédit! Tout est permis! Même « any other eligible asset class designated by the Treasury secretary »

Cette loi a déjà survécu à un comité de la chambre des représentants… c’est à voir si elle sera adoptée bientôt. Si oui, la porte sera ouverte pour un nouveau transfert de richesse du contribuable vers le secteur de la finance.

http://www.scribd.com/doc/73676532/US-Covered-Bond-Act-of-2011-a-Proposed-Act

P.S. Ça, ça serait une bonne raison de s’indigner!

Occupy Wal Mart

Une des plus importantes traditions de nos voisins du Sud, après l’orgie ‘culinaire’ du Thanksgiving, est l’orgie de consommation du Black Friday. Cette année a une saveut toute spéciale, car elle permet à la population générale d’oublier quelques temps les indignés et leur revendications anti-capitalistes pour étancher leur soif des biens de consommation produits par plusieurs des sociétés dénigrées par les indignés.

C’est un occasion du même coup, d’appliquer les méthodes de brutalité policière utilisées par les forces de l’ordre pour mater les manifestants pacifiques, sur des spécimens bien plus dangereux: les magasineurs. Plus spécifiquement, une dame à un Wal-Mart de Californie qui s’est débarassée de la compétition pour les articles en les aspergeant de poivre de cayenne! Une vingtaine de clients auraient été affectés par le jet. Elle n’a même pas été attrapée et a simplement payé ses achats et a quitté le magasin….

Pour moi, ça ne fait que mettre un peu plus de poids du côté du magasinage internet!

Boycott this!

Avis à tous ceux qui prônent le boycott des produits israéliens, voici un autre produit à ajouter à votre liste!

 

 

Moratoire dans le Golfe du Mexique – pourquoi?

Le moratoire sur le forage en haute-mer l’and dernier, suite à la fuite du puit de BP n’a pas causé beaucoup de surprises, car le gouvernement avait bien indiqué la couleur de ses cartes. Plusieurs experts ont déclaré que celui-ci serait inutile et même très nuisible à l’économie. Il ressort d’un rapport récent de l’Inspecteur Général que l’administration a voulu justifier ce moratoire à tout prix et a trafiqué la science derrière sa décision. Entre autres:

“We’ve seen facts manipulated and science ignored across the administration while they’ve developed policies with huge negative effects on the economy,” Sen. Vitter said. “We want the public to be aware of the administration’s misconduct, but we also want agencies to be transparent and explain their methods.”

“The IG investigation showed that not only had Interior violated the Information Quality Act (IQA), but there was direct involvement by the White House, specifically Carol Browner, to manipulate the summary documentation in violation of peer-review protocol,” the letter says. “…The investigation revealed blatant political influence, on what should have been an independent scientific assessment, to inaccurately represent the views of a particular team of scientists.”

“Carol Browner is one of the leading voices of junk science,” he said. “She was the one who changed the summary language just hours before the 30 day review was received and added a sentence to make it appear as the engineers endorsed the moratorium when they hadn’t. That’s why we needed the IG investigation.”

http://biggovernment.com/kmooney/2011/11/16/inspector-general-interior-department-manipulated-science-to-justify-gulf-moratorium/

Résoudre la crise européene

Pensez-vous avoir la meilleure solution pour résoudre la crise de la dette en Europe? Nous sommes tous économistes de salon à nos heures! « Si c’est moi qui était en charge, voilà ce que je ferais, moi! »

Et bien voilà votre chance de mettre tous ces talent à l’oeuvre !

« The Wolfson Economics Prize will be awarded to the person who is able to articulate how best to manage the orderly exit of one of more member states from the European Monetary Union.

There is now a real possibility that political or economic pressure may force one or more states to leave the Euro. If the process is managed badly it would threaten European savings, employment and the stability of the international banking system. The Wolfson Economics Prize aims to ensure that high quality economic thought is given to how the Euro might be restructured into more stable currencies.

The Wolfson Economics Prize, worth £250,000 (€286,000), is the second biggest cash prize to be awarded to an academic after the Nobel Prize. Deadline for submissions will be January 31st 2012. »

http://www.policyexchange.org.uk/pages/wolfsoneconomicsprize.cgi

Government Sachs: Édition Europe

Comme nous l’avons vu récemment, un (ex-) employé de Goldman Sachs est maintenant à la tête de l’European Central Bank. Mais est-ce que ces gens de GS se sont aussi métastasés dans l’infrastucture politico-financière comme aux États-Unis? Ce petit diagramme est intéressant!

Injustice dans les bailouts?

Le plus gros actionnaire de AIG était Starr International, firme du fondateur d’AIG, qui était avant la dernière crise une énorme compagnie financière des États-Unis. Lors de la crise et des grandes interventions fédérales, le gouvernment a choisi certaines firmes qui allaient être nationalisées (GM, AIG, Fannie Mae et Freddie Mac), d’autres déclarer faillite et disparaitre, et pour d’autres recevoir des fonds de secours. Saurons-nous un jour quels ont été les véritables critères de sélection? Je l’espère bien, mais il ne faut pas retenir son souffle.

AIG a été semi-nationalisée par le gouvernement à la hauteur de 80%, et le gouvernement l’a ensuite renflouée pour que celle-ci puisse rembourser ses obligations à la hauteur de 100% (ce qui est énormément plus que ce que le marché donnait comme valeur à ces titres), à des pauvres firmes comme Goldman Sachs, qui aurait pu perdre de nombreux milliards, faute de cette rescousse de AIG.

Aujourd’hui, Starr a déposé une poursuite contre le gouvernement fédéral américain de l’ordre de 25 milliards de dollars. Entre autre:

Starr accuses the government of seizing an 80% interest in AIG’s common stock and then using the insurer as a vehicle to provide « backdoor bailouts » to other companies. This was after the government denied AIG the loans and other forms of assistance it was providing to other firms.

« Rather than granting AIG the same access to liquidity assistance that it granted to numerous other institutions, including various foreign companies, the government instead chose to use the difficulties faced by AIG to implement a takeover of the company without just compensation, » according to the suit.

Voilà ce qui arrive quand ce sont les fonctionnaires et non le marché qui décide des survivants… ceux qui n’ont pas reçu de fonds publics se sentent lésés!

http://money.cnn.com/2011/11/21/news/companies/aig_greenberg_lawsuit/

Une image vaut 1000 mots

Oups!!!

Pas d’inflation qu’on nous dit.  Hmm!  Voici, un petit jeu du site la Réserve Fédérale.   Jouez Ben Benanke à l’aide du calculateur d’inflation de la Fed américaine.

Devinez ce qui arrive suite à une politique monétaire de 0% (.25%), aussi connu sous le nom de ZIRP (Zero Interest Rate Policy) après 4 ans?

 

 

Merci, à Zero Hedge

La solidarité … c’est tellement beau!

Pendant que les « indignés » étaient entassés à Zucoti Park dans des conditions sanitaires tiers-mondistes, où se trouvaient leurs « leaders »?  Avec eux? 

Ils dormaient dans de bons lits douillets  ….  dans des hôtels à 700$ la nuit! Là, il y a vraiment de quoi être indigné!

A key Occupy Wall Street leader and another protester who leads a double life as a businessman ditched fetid tents and church basements for rooms at a luxurious hotel that promises guests can “unleash [their] inner Gordon Gekko,” The Post has learned.

The $700-per-night W Hotel Downtown last week hosted both Peter Dutro, one of a select few OWS members on the powerful finance committee, and Brad Spitzer, a California-based analyst who not only secretly took part in protests during a week-long business trip but offered shelter to protesters in his swanky platinum-card room.

Guerre des classes sociales à OWS?

Le Daily Show a fait un reportage humoristique cette semaine qui nous présente certains bons points sur le mouvement Occupy Wall Street. Malgré son ton non-sérieux, on nous présente deux camps bien distincts dans le mouvement: les défavorisés et les intellectuels. Le contraste est frappant et en fait, on peut même en tirer un parallèle entre « le 99% » et le « 1% ». D’un côté, il y a les jeunes sans emploi avec leur pancartes de carton et leur sac de couchage… et de l’autre les troupes bien organisées des intellectuels avec leur grande tente de QG, courant électrique et accès internet sans-fils pour leur portables et autres appareils.

Ce clip est à voir!

http://watch.thecomedynetwork.ca/the-daily-show-with-jon-stewart/full-episodes/the-daily-show-with-jon-stewart—november-16-2011/#clip567781

Et en conclusion, la comédienne demande à un des intellectuels si il est prêt à partager son ordinateur portable avec un des démunis de l’autre section de Zucotti Park. Et il refuse en expliquant qu’il est peut-être contre la propriété privée, mais son ordinateur est sa propriété personnelle. Pas la même chose!

Le Super-Comité sur la réduction du déficit

Durant l’été dernier, les États-Unis ont vécu une crise au gouvernment fédéral, durant laquelle le gouvernement a fait face à une pénurie de fonds. Celui-ci ne pouvait plus emprunter légalement, car il avait atteint la limite légale imposée par la loi sur le plafond de la dette. Cette limite est parfaitement arbitraire, et dans les faits ne veut rien dire, car elle a été constamment remontée à chaque fois que la dette du gouvernement s’en approchait.

Par contre, l’insécurité que cela a causé a amener beaucoup de gens à s’inquiéter un peu plus de la dette et des dépenses hors-contrôle du gouvernement américain. Après de nombreuses négotiations, les deux partis (Démocrates et Républicains) ce sont entendu pour environ 1.5 trillions de coupures et relever encore une fois le plafond. Une décote de l’agence Standard and Poor’s ‘en est suivi le lendemain de la date limite. L’agence a été ensuite blâmée pour cette crise, même si elle avait averti le gouvernement américain que celui-ci devait présenter 4 trillions de coupure (en 10 ans), ou subire cette décote. Certains ont même affirmé que cette décision était anti-patriotique et que le président de l’agence de quotation devrait aller en prison pour ce geste.

Une deuxième partie de cette entente avait annoncé la création d’un super-comité pour la restructuration du déficit, composé de 6 démocrates et 6 républicains. Celui-ci a, selon la loi, jusqu’au 23 novembre 2011 pour créer un plan de réduction du déficit qui couperait un autre 1.2 trillion (sur 10 ans), et que celui-ci soit approuvé par le congrès avant la date butoir. Si cela n’est pas accompli, la loi prévoit que la somme sera automatiquement coupée de certains budgets tel que la Défense et l’Assurance Maladie (Medicare). Aucune clause échappatoire, cela arrivera!

La date butoir est à quelques jours, et aucune entente n’a encore été conclue. Mais déja depuis plusieurs semaines, ont parle que la solution au problème passe non pas par le compromis et des décisions rationnelles, mais par la politique: certains proposent de passer une loi qui invaliderait cette section de l’entente! Et on se demande pourquoi la population est cynique?

http://www.politico.com/news/stories/1111/67589.html

PS Pour mettre en perspective les montants – si le montant déjà prévu et le 1.2 trillion additionnels arrivent à passer, nous parlons d’environ 2.7 trillions en coupure, une somme énorme! Vraiment? N’oubliez pas que c’est sur 10 ans… alors on parle de 270 milliards par année, versus un déficit d’environ 1500 milliards. C’est loin de régler le problème. La décote de cet été, en théorie, devrait à moyen terme coûter plus de 300 milliards par années en intérêts additionnels! Et il ne faut jamais oublier la propensité de nos élus à repousser les dates. Toute entente qui sort du gouvernement pour réduire les dépenses ou les impôts ont toujours leur plein effet bien plus tard qu’immédiatement.

UE: Attaque sur le gros bon sens

La crise européene fait toujours rage . C’est le meilleur temps pour …. passer une loi ridicule!

Le parlement européen, suite à une enquête de trois ans, découvre qu’il n’y aurait aucune preuve que l’eau aide à prévenir la déshydratation. Ce que nous prenons tous pour acquis depuis notre naissance serait-il faux? N’importe, il faut agir. Donc, celui-ci passe une loi interdisant quiconque de proclamer que l’eau réhydrate!

On se croirait au Festival Juste Pour Rire, mais c’est du très sérieux:

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/8897662/EU-bans-claim-that-water-can-prevent-dehydration.html

Chargé … d’ingéniosité!

À tous les bien-pensants qui font la promotion du boycott de produits israéliens, j’espère que vous serez cohérents avec vous mêmes et que vous boycotterez les produits ci-dessous ….

Sur une autre note, ce clip prouve la preuve de l’importance de l’entrepreneurship dans l’avancement d’une société.  N’oublions donc pas que la fiscalité vorace et les réglementations excessives tuent l’innovation.

Pas de quoi trinquer!

Le temps des fêtes approche.  Vous allez certainement allez à la SAQ faire des provisions de vins et d’alcool.

Quand vous regarderez votre facture, ayez l’image ci-dessous en tête:

Mais n’allez pas crier scandale.  On vous dira que l’alcool est un vice, et que c’est pour votre bien que l’État en augmente ainsi le prix.

L’État veut notre bien … et il finit toujours par l’obtenir!

Où va votre argent?

Quel est le poste de dépenses qui a le plus augmenté depuis 1961?  Les taxes et impôts!!!!

Ironiquement, ni la quantité ni la qualité de services gouvernementaux n’ont augmenté dans les mêmes proportions : (

Voilà une bonne raison d’être indigné.  Non?

De plus, alors que la cupidité des entreprises est un sujet de prédilection chez nos bien-pensants, on ne parle JAMAIS de la cupidité des gouvernements….

Source

Blague d’économistes: 

Quelle est la différence entre un citron et le contribuable?

Quand le citron n’a plus de jus, on cesse de le presser!