Archives Mensuelles: septembre 2012

Coup d’oeil sur l’économie du Québec – Le niveau de vie

Observer les tendances de long terme nous apprend beaucoup de choses sur l’économie d’une région.  Regardons la croissance du Québec et celle de l’Ontario.

Sur 26 périodes de croissance, il y en a 20 pour lesquelles la croissance ontarienne était supérieure à la croissance québécoise.

Sur 3 récessions, il y en a 2 qui ont touché le Québec plus fortement que l’Ontario.

Pourquoi ne sommes-nous pas capables de nous enrichir aussi rapidement que notre voisin immédiat? 

Maintenant, comparons notre niveau de vie par rapport au reste du continent nord-américain:  le Québec n’est pas un cancre, mais il n’est pas non plus dans le peloton de tête!

Et maintenant par rapport au reste du monde:  tout à fait moyen!

 http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/compr_inter/index.htm

Le Québec est riche en ressources (à la fois humaines et naturelles).  Nous devrions logiquement avoir une performance nettement supérieure.  Le plus triste, c’est que notre classe politique semble très bien se satisfaire de notre sous-performance!

Radio X: vivre et laisser vivre!

Depuis que Radio X diffuse à Montréal, les bien-pensants sont inquiets et s’insurgent.  Ils s’efforcent même par tous les moyens de discréditer cette station en tentant de démontrer qu’il s’agit d’une radio poubelle. Certains ont même fait circuler une pétition.  Je ne comprends pas pourquoi Radio X les énerve autant (ex : ici, ici).   De quoi ont-il peur?  Qu’est-ce qui les dérange tant que ça?  Pourquoi une telle réaction devant ce qu’ils considèrent comme étant une station nulle?  S’ils ont raison et qu’il s’agit effectivement d’une radio poubelle, le gens s’en apercevront,  ils syntoniseront un autre poste, et Radio X fermera ses portes. Le marché le pardonne pas.  Si un service n’est pas désiré ou s’il est de mauvaise qualité, il finit par disparaitre de lui même.

Généralement, on ne perd pas notre temps pour quelque chose qui est médiocre ou insignifiant.  Par contre, plus l’adversaire est redoutable, plus on va s’y attaquer avec force.  Ainsi, si Radio X fait hurler certains Montréalais, n’est-ce pas justement parce que cette station fait réellement concurrence à d’autres en brisant la pensée unique qui règne dans certains milieux?  Dans le fonds, la réaction épidermique face à l’arrivée de Radio X n’est-elle pas la preuve que cette station risque bien de réduire les cotes d’écoute des autres stations montréalaises?

Cette hystérie autour d’une station de radio montre bien la différence entre la gauche et la droite.

  • Quand un gars de droite n’aime pas une station de radio, il en écoute une autre et n’y pense plus.
  • Quand un gars de gauche n’aime pas une station de radio, il consacre temps et efforts pour la discréditer et remettre en question son existence.

Punir l’effort

L’augmentation des tables d’impôts pour les revenus de plus de 130 000$ générera 600 millions – 145 000 contribuables, soit 2,3% de ceux qui paient des impôts, sont touchés.

Ainsi, les « nantis » devront payer en moyenne 4137,93$ de plus en impôt, ce qui est loin d’être négligeable.

Pourtant, ils paient à eux seuls 5,5 milliards de dollars en impôt du Québec, soit près du tiers de l’impôt total net (après crédits d’impôt) versé par les 6 millions de contribuables québécois.  Mais c’est insuffisant, semble-t-il!

Avec ce nouveau gouvernement, tu travailles, tu paies!  Tu es productif, tu paies!  Tu passes de longues heures au bureau, tu paies!  Tu acceptes une promotion, tu paies!  Mme Marois se trompe royalement si elle pense que sa mesure sera sans effet sur l’incitation au travail.  Elle décourage l’effort, et les conséquences se feront sentir.  Très rapidement, elle va déclarer que la hausse d’impôt n’a pas rapporter les recettes espérées….  si elle ignore qui est Arthur Laffer, peut-être que Nicolas Marceau pourrait lui expliquer!

Mme Marois oublie un principe pourtant très simple:  on peut forcer les gens à payer plus, mais on ne peut obliger personne à travailler!

Éliminer la Fed

Plusieurs demandent l’élimination de la Federal Reserve Bank. La plupart des politiciens et économistes nous disent qu’une telle décision serait catastrophique. Ce pett vidéo nous explique très bien certaines des conséquences d’un tel changement.

Abus et brutalité

Pour se mettre dans l’ambiance en prévision de la manifestation mensuelle du 22 du mois, voici un vidéo-documentaire d’environ une heure sur la brutalité et les abus de pouvoir de certains corps policiers aux États-Unis. Cela remets les choses en perspective vis-à-vis le travail et la patience de nos propres policiers.

[youtube:https://www.youtube.com/watch?v=-qEr_mZf06Y%5D

Le pouvoir de la liberté

Chaque année, le Fraser Institute publie une étude intitulée Economic Freedom of the World dans laquelle elle calcul un indice de liberté économique pour chaque pays (ici).  Voici les derniers résultats:

Sur 144 pays, le Canada se classe 5e.  En revanche, les États-Unis, un pays encore considéré comme étant le symbole même du « capitalisme sauvage », se classe 18e.

Le plus intéressant, c’est la comparaison entre aujourd’hui et 1980.

Dans le cas du Canada, sa position est restée la même: malgré une descente au 8e rang en 1995, il occupe le même rang qu’en 19080, soit le 5e rang.

Dans le cas des États-Unis, le changement est « spectaculaire ».  Ce pays occupaient la 2e place en 1980.  Il a ensuite entrepris une longue dégringolade qui le place maintenant au 18e rang!

 

Pourquoi la liberté économique est-elle importante?  Faut-il vraiment s’en préoccuper?  Jugez par vous-mêmes! Lire la suite

Le système de santé suisse : un exemple à suivre.

Voici un EXCELLENT petit film sur le système de santé suisse réalisé par l’IEDM.  La preuve que l’on peut bien allier efficacité et solidarité.  Est-ce que l’on peut espérer voir un modèle similaire être appliqué au Québec?  Il faudrait d’abord changer la mentalité des décideurs à l’égard de l’entreprise privée …. tout un défi!

Le futur de la Fed selon BoA

La Bank of America a remis un rapport la semaine dernière sur ses projections du bilan de la Federal Reserve Bank d’ici deux ans.

Les points saillants:

  • Les actifs passeraient à 5 trillions (ils étaient de 750 milliards avant la dernière crise)
  • La Fed contrôlera 35% du marché hypothécaire
  • La Fed contrôla les deux-tiers des obligations du gouvernement fédéral d’une maturité supérieure à deux ans.

Comme effets secondaires, la prédiction est pour le baril de pétrole de monter à 190$ et l’once d’or à 3,350$.

Il faut se souvenir, comme toujours, que ce n’est pas la valeur de ces denrées qui augmente, mais simplement la valeur de la devise qui baisse.

Source: Zero Hedge

Jeux de guerre au Golfe Persique

Les États-Unis et ses alliés commencent à assembler la plus grosse flotte jamais déployée dans le Golfe Persique, dans le but de faire des ‘jeux de guerre’, des simulations d’attaques de cibles iraniennes. Les Iraniens eux planifient des jeux de guerre de défense aérienne d’ici 3 semaines-1 mois. Les russes et leurs alliés, eux préparent leurs jeux de guerres près des côtes arméniennes, au nord de l’Iran. Avec le contexte actuel des mouvements de protestations musulmannes à travers le monde, si c’était un scénario de film, on saurait exactement ce qui va se passer. La réalité va-t-elle rejoindre la fiction???
Source: Centre for Research on Globalization

Fiat Empire

Documentaire d’environ une heure sur la Federal Reserve System.

Coup d’oeil sur l’économie du Québec – Le marché du travail

Depuis 1976, le taux de chômage québécois est toujours plus élevé que le taux moyen enregistré au Canada (sauf en 2009-2010) d’environ 2 points de pourcentage.

La question qui tue:  Pourquoi?

Pourquoi sommes nous donc incapables de rejoindre la moyenne? Pourquoi notre marché du travail n’est-il pas plus dynamique?

Quand on se compare au reste du monde …. ce n’est pas tellement mieux.

Ainsi, les Québécois sont parmi ceux qui participent le moins sur le marché du travail.  Quand ils occupent un emploi, ils font partie de ceux qui travaillent le moins d’heures.  Et quand ils se cherchent un emploi, ils font partie de ceux qui ont le plus de difficulté à en décrocher un.

La classe politique, qui intervient sur le marché du travail depuis des décennies, à maintenant des comptes à nous rendre!

Train de vie d’environementaliste

Coup d’oeil sur l’économie du Québec – Démographie

Les chiffres ne mentent pas, et les graphiques ci-dessous sont particulièrement révélateurs.  Le premier nous apprend que le Québec  enregistre un solde positif en ce qui concerne les migrations internationales.  En 50 ans, l’immigration nette en provenance de l’extérieur du Canada et légèrement supérieure à 1 million.  En revanche, le second graphique montre que les mouvements de population avec les autres provinces affichent presque systématiquement un déficit depuis 1961.

Le Québec est la province qui a perdu le plus d’effectif au profit du reste du Canada.  Sur l’ensemble de la période, c’est 681 560 Québécois qui ont pris la direction d’une autre province.  Au cours de la même période, la Saskatchewan, qui est la deuxième province la plus déficitaire sur le plan des migrations, n’a perdu que 315 598 résidents.

Ainsi, bien que le Québec attire des immigrants internationaux, il semble rencontrer des difficultés à retenir sa population manifestement attirée par les autres provinces.  Ces observations ne doivent pas être prises à la légère.  Les mouvements migratoires sont principalement motivés par des considérations d’ordre économique et politique,  tandis que raisons familiales et personnelles sont moins fréquentes.  L’exode des Québécois vers le reste du Canada peut donc difficilement être interprété autrement que par leur mécontentement face au contexte économique actuel et par leur scepticisme quant aux perspectives que le système économique en place peut offrir.

Est-ce que les politiques que le nouveau gouvernement compte mettre en application sauront inverser la tendance?  Je parie que non!

The Ben Bernank

Ce petit vidéo était très clair il y a deux ans, est toujours d’actualité!

Le début de la fin

Lors de la crise de la dette des États-Unis, et le blocage au Congrès d’une résolution pour augmenter le plafond de celle-ci, la première firme à avoir osé décoter le gouvernement fédéral, la firme Egan-Jones, a redonné nouvelle aujourd’hui. Suite à l’annonce de la troisième phase de facilité quantitative « QE3 », la dette des États-Unis a subit une nouvelle décote, passant de AA à AA-, avec un regard négatif sur le futur. En effet, l’annonce, qui signigie en d’autre mots que le gouvernement lance une opération de dévaluation du dollar sans limites et barèmes, ne peut qu’être une extrèmement mauvaise nouvelle pour les créditeurs de notre voisin du sud.

Source: CNBC

QE3

Comme nous avions prévu ici, la Federal Reserve viens d’annoncer cet après-midi une troisième version du Quantitative Easing – QE3. Des montant additionnels initiaux de 40 milliards par mois minimum seront déployés dans l’espoir de redémarrer l’économie des États-Unis. Ceci s’ajoute à l’extension du programme « Operation Twist », qui tente de modifier la courbe des taux d’intérêts (yield curve). Les deux programmes déploieront donc un minimum de 85 milliards par mois, et cela pour une durée indéterminée. La quantité et la durée sont donc maintenant à la discretion de la banque centrale, et la voie à l’hyperinflation est officiellement ouverte.

Lire la suite

Surprise Libyenne

Lors du printemps arabe, les espoirs étaient très haut pour les peuples qui se révoltaient contre leur tyrants. Beaucoup d’entre nous voulaient absolument qu’on se mêle de ces conflits locaux. Malheureusement, la politique étrangère, c’est généralement comme se mêler de la chicane de couple de nos amis. Le tout doit être réglé par ceux-ci, et il n’est pas très sage de se mettre les deux pieds dans la situation.

Cette semaine, nous voyons de nouvelles révoltes, et des attaques envers les ambassades des États-Unis.. l’ambassadeur des États-Unis en Libye a été tué. Qui est derrière ces attaques, véritablement? Qu’est ce qui se passe. On ne sait rien que ce que les politiciens et les médias veulent nous dire. Est-ce que ces troubles étaient prévisibles? Écoutons Ron Paul nous en parler l’an dernier…

Réfléchir avant d’agir

Le nouveau gouvernement a promis la tenue d’un sommet sur l’enseignement supérieur, la création d’une commission sur l’indépendance énergétique ainsi que la mise en place d’un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste.

Réfléchir avant d’agir. Peser le pour et le contre avant d’intervenir. On ne peut que féliciter un gouvernement qui s’accorde un temps de réflexion avant de prendre des décisions importantes. Lire la suite

George Bush avait raison!

J’adore les position d’Obama. Je suis certainement d’accord avec beaucoup de ses points de vue tant sur les limites nécessaires au pouvoir présidentiel, que sur le problème d’éthique intergénérationnelle causé par les énormes déficits de son pays. Et oui, le sénateur Obama et moi pourrions bien nous entendre. C’est sa version présidentielle qui m’horripile.

Un peu la même chose avec le gouverneur du Texas George W. Bush, candidat à la présidence des États-Unis en 1999. Ré-écoutons son discours de l’époque, et on ne peut qu’être d’accord avec lui. Dommage que le Président aie tant changé.

Inflation? Je ne vois rien.

Les statistiques officielles sont claires. Nous sommes en constant danger de déflation, et grâce à l’intervention des banques centrales, celle-ci a pu être évitée. Les grands manitous de ces institutions gardent un oeil vigilant sur les données, et sont prêts à retirer les minutes stimulative à l’instant où une pointe inflationniste est détectée.

Lire la suite