Une image vaut 1000 mots

166706_626950787322113_1580941049_n 313820_10152654878955515_1635857800_n 392597_10151502911044614_2145711152_n 527616_506362276067945_1945450231_n

Une image vaut 1000 mots

298306_10152715278890515_1447527355_n 301553_519690631402511_2105568022_n 479811_464425020297082_131874745_n 580618_10151501090031489_503635744_n

Le coût de la guerre contre les drogues

Très bon vidéo sur le sujet!

La cure pour les libertariens

Un excellent vidéo d’un individu qui a fini par se guérir du désir de liberté. À écouter jusqu’au bout!

Une image vaut 1000 mots

75524_496946777034441_2137452794_n 313408_580980335247734_1153484480_n 522595_10151496257166489_1047655339_n 529723_516062215098686_235304419_n

Une image vaut 1000 mots

602709_597315363617818_2004191873_n 603880_10151410094151489_1224853409_n 734665_10151369980641489_2081734236_n Iran David_Pope_Iraq_cartoon_Inkspot

Ce qu’il faut savoir concernant la crise du Chypre…

Très bonne présentation de la situation de Chypre sur le blogue du Minarchiste.

Le Minarchiste

Le Chypre, ce petit pays méditerranéen, fait présentement les manchettes mondiales en raison de la crise financière qui y sévit. Ce qui est particulier dans ce pays est que son système bancaire est très gros comparativement à la taille de l’économie et qu’environ la moitié des dépôts sont détenus par des étrangers, dont une bonne part proviennent de riches citoyens Russes. Pour éviter l’implosion de son économie, le gouvernement a décidé de tenter de sauver les banques, chose que l’on peut d’ores et déjà critiquer. Cependant, vu la taille du système bancaire, impossible pour l’État de financer un tel sauvetage.

View original post 934 mots de plus

Une image vaut 1000 mots

382230_10151422633516489_602009670_n 560924_510078599009333_1599358984_n 563303_10151439159981489_1876345323_n 581633_482590415112533_1690720118_n

Une image vaut 1000 mots

543439_10151227622383935_454445778_n 543445_473557089348464_1768344424_n 543897_10151403745446489_1543346527_n 550906_378399938912558_538350273_n

Elizabeth Warren: Salaire Minimum

La sénatrice Élizabeth Warren a fait dernièrement certaines déclarations suggérant que le salaire minimum devrait se trouver vers 22$ par heure plutôt que le montant désigné par Barack Obama lors de son discours du State of the Union. Voici un aperçu de ses déclarations:

Tripling the minimum wage to $22 an hour from its current $7.25 an hour has been suggested by Democratic Sen. Elizabeth Warren, who until now had seemed to be keeping a low profile after defeating Republican Scott Brown in November for the Massachusetts seat.

In his State of the Union address on Feb. 13, President Barack Obama proposed increasing the federal minimum wage to $9 an hour.

« If we started in 1960, and we said [that] as productivity goes up, that is as workers are producing more — then the minimum wage was going to go up the same. And if that were the case, then the minimum wage today would be about $22 an hour, » said Warren, the administration’s former Special Advisor for the Consumer Financial Protection Bureau.

Warren added: « So my question is . . . What happened to the other $14.75? It sure didn’t go to the worker. »

Bitcoin: un aperçu

bitcoin-encryption-standard

L’attrait de l’or

Certaines personnes sont attirées par l’or, plus qu’à l’habitude, au moins. Datta Phuge, un homme de 32 ans, a mis la gomme et s’est fait confectionner une chemise faite de fils d’or, au coût d’environ 25,000$. Elle aurait pris le travail de 15 artisans durant deux semaines… à voir ici. Il compte bien charmer les demoiselles avec ce style vestimentaire!

Dazzling: 'I know I am not the best looking man in the world but surely no woman could fail to be dazzled by this shirt?' he explained

Une image vaut 1000 mots

528970_10151364384656489_615245958_n 530524_10151342456501221_204484582_n 537433_387103921376134_193952483_n 542019_10151332731436489_1219394864_n

Elizabeth Warren: Iran

Elizabeth Warren a connu une montée significative sur le radar politique depuis quelques années, entre autre dû à son implication dans les nouvelles lois financière de protection du consommateur et a été élue au sénat aux dernières élections. Elle est vue comme une championne de la justice sociale, mais certaines de ses positions on fait sursauter plusieurs.

Lire la suite

Politique et salaire minimum

Après des mois à écouter la comission Charbonneau, une réflexion s’impose: doit-on classifier le métier de politicien comme étant salarié avec pourboires vis-à-vis la loi sur le salaire minimum?

L’histoire se répète?

Une des (multiples) raisons de la crise financière et immobilière récente a été les politiques gouvernementales d’accès à la propriété. Le gouvernement américain (et canadien) a favorisé l’achat de maisons avec divers programmes et politiques, en réduisant les barèmes d’emprunt, en créant un marché secondaire pour les titres hypothécaires et en poussant généralement les insitutions financières à prêter aux familles à plus faibles revenus.

En 2006, le pourcentage de propriétaires de maison primaires a atteint des records. Succès, et puis la crise. Beaucoup de ceux qui ont acheté plus gros qu’ils pouvaient se permettre on perdu leur maison. On peut blâmer les banques. On peut blâmer les courtiers. On peut blâmer les acheteurs. On peut blâmer le gouvernement. Sans blague, chaque intervenant y trouve sa part de blame. Maintenant, ce ratio est à un bas historique, tellement les gens ont perdu.

Que peut-on faire pour améliorer tout ça? Et bien le gouvernement peut instaurer des programmes d’accès à la propriété! Et faire pression sur les banques pour ouvrir les vannes du crédit!

Misère… on apprendra jamais? Obama administration pushes banks to make home loans to people with weaker credit

QE Cubed: A Modest Proposal for More Fed Buying. A Lot More

Il nous arrive d’exagérer de façon spectaculaire pour démontrer comment une argumentation économique ne tiens pas la route (ex: si c’est si bon d’augmenter le salaire minimum, pourquoi ne pas le fixer à 100$ par heure ou même 1000$ de l’heure, soyons tous riches!), mais il arrive parfois que nous nous fassions damer le pion par les fans de ces méthodes eux-mêmes! David Kemper, qui est président de Commerce Bancshares propose le plus sérieusement du monde que la banque centrale des États-Unis règle le problème de la dette une fois pour toutes et imprime simplement le 15 milliards nécessaire pour rembourser celle-ci d’un coup. À lire sur le site de Bloomberg Business Week.

Lire la suite

USA: Travail vs SSD

Les médias nous répètent souvent que l’économie est sur la voie de la croissance et utilise le taux de chômage pour nous montrer que les choses vont relativement bien. Nous avons discuté sur le blogue comment ces données sont faussées par plusieurs manipulations statistiques, et que si le taux de chômage était calculé comme il l’était avec l’ère Clinton, celui-ci serait actuellement d’environ 26% aux États-Unis. Une façon facile de voir le phénomène est de regarder plutôt le taux de participation au marché du travail, qui est à son plus bas depuis le début des années 80. On ne peut comparer directement à la Grande Dépression, bien sûr car depuis cette époque le marché de l’emploi a grandement changé, entre autre avec l’arrivée massive des femmes. On a regardé comment le gouvernement de ce pays encourage l’oisiveté en ayant augmenté à 99 semaines la période de l’assurance-chômage. Mais une nouvelle statistique commence à faire les rondes, c’est à dire le nombre de gens sur le Social Security Disability (SSD), un équivalent à notre CSST. Le chroniqueur de CNBC Rick Santelli en a parlé aux auditeurs de cette chaine le 26 mars dernier et la vidéo est disponible ici.

Alors qu’il y a seulement environ 7 million de chômeurs officiels aux États-Unis, le nombre de personnes qui sont inaptes au travail atteint maintenant 14 millions de personnes, soit plus de 10% des travailleurs! Il nous dit que quelqu’un qui travaille à temps plein au salaire minimum réussit à engranger 15,000$ par an, contre seulement 13,000$ par an pour un « blessé », mais celui-ci a droit à l’assurance maladie, ce qui est très avantageux la bas. Si avantageux que depuis deux ans, seulement 1% des ‘blessés’ ont quitté le programme, qui coûte 300 milliards par an aux contribuables!

Dans certaines régions du pays, une personne sur quatre fait partie de ce programme! Un très bon travail de compilation des statistiques peut être retrouvé ici.

Cachette européenne

La crise financière en Europe a donné des idées à une compagnie!

Contrebande de cigarettes

Hier, plusieurs augmentations de taxes ont pris effet, dont 1c par litre de lait, 1c par litre d’essence, et autres. Ces augmentations planifiées avaient été mises en place par le gouvernement libéral, et viendront sapper un peu plus nos énergies. Le gouvernement péquiste avait lui-même augmenté plusieurs de nos taxes lors de son budget à l’automne, et promet de continuer à le faire allégrement. On nous parle depuis quelques temps, par exemple, de la possibilité d’implanter une taxe sur les boissons sucrées dans le but supposé d’améliorer notre santé.

De mon côté, j’ai bien hâte de voir les futurs chiffres sur les effets de la dernière augmentation des taxes sur les cigarettes. Apart l’apât du gain (qui est un grand défaut capitaliste…), on nous dit que cette taxe aidera à diminuer la consommation de cigarettes. Et pourtant, l’histoire relativement récente nous a bien démontré que l’effet le plus important n’améliorera pas la santé ni les finances du gouvernement. Selon moi, nous verrons au contraire une bonne diminution des taxes perçues et une augmentation de la contrebande de cigarette. Cette fois-ci, j’ai même pu observer un vieil ami, fumeur depuis des temps plutôt nostalgiques finalement craquer et accepter de ne plus ‘faire sa part’. Malgré des années de pauvreté, des hauts et des bas, ça été la goutte qui a fait déborder le vase. Et il ne doit pas être le seul. Et avec le fardeau fiscal qui augmente d’une année à l’autre sur nos épaules, il deviendra de plus en plus difficile pour les plus vertueux d’entre nous à résister à se donner un coup de main. L’abus finit par créer la résistance.