Archives de Catégorie: Médias

Commercial GEICO sinistre!

Ce commercial de GEICO tente de rendre amusant la corvée des passagers de se faire fouiller par la TSA. Quelle belle propagande!

Publicités

Les célébrités contre les armes

Une campagne publicitaire utilisant des vedettes américaines a fait le tour des médias pour dénoncer la violence par les armes de poing par des citoyens. Quelqu’un n’a pu s’empêcher de le trafiquer un peu et de le cibler vers des organisations un peu plus efficaces côté victimes…

Légalisez la liberté

Un autre très bon clip de la campagne Bastiat 2012 pour les présidentielles françaises.

Hypocrisie (c)

Vous avez surement déjà rencontré cette bande-annonce anti-piratage, si vous êtes amateur de locations…

Et bien, un scandale à ce sujet circule depuis peu. La trame sonore du clip anti-piratage a été utilisée sans compensation envers son auteur! Quelle hypocrisie… Et si jamais on croyais à l’erreur, quand l’auteur a tenté de récupérer ses droits d’auteur, ont lui a montré la porte…

Selon l’article ici, reproduit plus bas:

A Hollywood-funded anti-piracy group called BREIN has gone and messed up right-royally. It’s managed to pinch a music track that a Dutch musician wrote specifically for a local film festival and has used it in tens of millions of Dutch DVDs, totalling to a sum of at least €1 million, about £860,000, in lost revenue.

The story goes that the musician, Melchior Rietveldt, was asked by BREIN to compose a suitable track for an advert to be shown at a local film festival. Rietveldt worked his magic, recorded the track, which was duly integrated into the ad for the film festival. That was fine, but the ad then got recycled and re-used in an anti-piracy campaign on an absolute truck-load of Dutch DVDs. Of course BREIN didn’t tell Rietveldt it was going to use his track further than the film festival for which it was produced — he discovered it when he bought a Harry Potter DVD in early 2007 and heard it on the advert.

Since then, Rietveldt has been attempting to recoup lost earnings from BREIN to no avail. Not even the Dutch music royalty collection service wanted to know. That was until a board member, one Jochem Gerrits, decided to get involved; but he wanted a 33 per cent cut of the royalties.

In a recorded conversation Gerrits clearly states that his fee was deserved because:

“… a lot of people in the industry know that they are in trouble when I get involved.”

Once the news got out earlier this week in the Dutch press, Gerrits claimed that his words were “misinterpreted”, but promptly took a temporary resignation from the music royalty board. How an anti-piracy group could get caught up in the very thing it’s attempting to battle is mind boggling enough; but when you add in the activities of the corrupt music royalties board, it just goes to show that none of the money-grubbing media entities are worth the paper their logos are printed on. Here’s hoping that Rietveldt gets his money in the end.

SOPA : la quête du pouvoir absolu

Très bon clip qui explique de manière limpide en quoi consiste SOPA!!!!

Humour et pédagogie

Excellent clip qui décrit parfaitement bien le sentiment de supériorité des médias de gauche…ou encore des gens de gauche dans les médias,  et en plus, c’est amusant!

À voir également ce clip sur les syndicats des enseignants. On pourrait croire qu’il s’agit des syndicats québécois!

Souriez! On vous regarde…

Un rapport du Department of Homeland Security des États-Unis nous dit qu’un nouveau programme monitore plusieurs sites sociaux tels que Twitter, Facebook et autres. Plusieurs sites d’informations tel que le Huffington Post  ou de partage de vidéos/images tel Youtube et Flickr. Un article de Reuters nous en parle un peu plus en détail.

Selon le DHS: le programme n’accède que les informations publiquement disponibles. Celles-ci ne seront conservées que pour un maximum de 5 ans. La collecte de ces informations n’a pour but que de donner aux preneurs de décision une meilleure vue d’ensemble de la situation commune d’opération et une meilleur compréhension de la situation. Celui-ci leur permettra de voir certains événements qui se développent.

Les cyniques diront que ça leur servira peut-être éventuellement de pouvoir mieux controller la situation si un printemps arabe se développerait aux États-Unis…

 

Où est passée la déontologie journalistique?

On entend souvent que la presse traverse une crise dont les nouvelles technologies seraient responsables.  Mais est-ce la véritable raison?  Quand on voit la comédie que  joue ce journaliste (clip ci-dessous), ne serait-il pas plus approprié de dire que la crise de la presse est en réalité une crise de crédibilité et de confiance?