Archives de Catégorie: Marchés

Bitcoin: un aperçu

bitcoin-encryption-standard

Publicités

QE Cubed: A Modest Proposal for More Fed Buying. A Lot More

Il nous arrive d’exagérer de façon spectaculaire pour démontrer comment une argumentation économique ne tiens pas la route (ex: si c’est si bon d’augmenter le salaire minimum, pourquoi ne pas le fixer à 100$ par heure ou même 1000$ de l’heure, soyons tous riches!), mais il arrive parfois que nous nous fassions damer le pion par les fans de ces méthodes eux-mêmes! David Kemper, qui est président de Commerce Bancshares propose le plus sérieusement du monde que la banque centrale des États-Unis règle le problème de la dette une fois pour toutes et imprime simplement le 15 milliards nécessaire pour rembourser celle-ci d’un coup. À lire sur le site de Bloomberg Business Week.

Lire la suite

Chypre: à suivre

Comme vous savez probablement déjà, Chypre a fait les nouvelles cette semaine suite à un plan de bailout et des mesures assez inorthodoxes pour se renflouer. Un bon article sur le sujet a été écrit par André Pratte.

Lire la suite

AIG, version 2.0

La même tactique de profits faciles utilisées par AIG qui a contribué à la crise financière serait de retour sous une autre forme. À l’époque, AIG louait sa cote de crédit AAA à des firmes qui recherchaient du financement en vendait des CDS (Credit Default Swap). AIG recevait une prime du vendeur d’obligations, un pourcentage du montant total, en échange d’une garantie de paiement de sa part en case de défaut de paiement. Cela semblait être à faible risque pour cettre très grosse entreprise, qui ne pouvait perdre qu’un certain pourcentage de ses obligations à la fois — à moins d’un événement majeur. On connais la suite.

La nouvelle mode serait de vendre un produit similaire, mais sur des obligations japonaises. Et celles-ci sont vendues à des taux complètements ridicules, reflétant une croyance qu’une crise au Japon est à peu près impossible. En cas d’erreur, les répercussions seront terribles.

Lire la suite

Tribut de raisins à verser

Dans un cas présentement devant la Cour Suprême des États-Unis, un fermier de raisins pourrait devoir verser 47% de sa récolte, sans compensation, selon les termes d’une loi de 1937 qui faisait partie du fameux ‘New Deal’ pour permettre à l’État de contrôler l’offre et les prix de la denrée.

Lire la suite

Salaire minimum nécessaire?

Dans le grand débat entre les économistes et les interventionnistes sur l’utilité ou l’avantage de lois sur le salaire minimum, on entend régulièrement des prédictions qui nous disent que sans lois sur le salaire minimum, les employés seraient exploités par les méchants patrons qui n’attendent que cette opportunité pour exploiter les plus pauvres de la société.

L’économiste tentera d’expliquer que la compensation d’un employé, optimalement sera le produit de l’offre et de la demande, et doit refléter la valeur du travail de l’employé pour l’entreprise pour être embauché. Mais qui a raison? As-t-on un cas sur lequel on peut se baser? Et bien, comme on sait, aux États-Unis, un boom économique a lieu dans certaines régions à cause de l’exploitation des gaz de shale. Les travailleurs de l’industrie ont droit à des services comme les autres, comme des épiceries, restaurants, etc. Si une compagnie comme Wal Mart veut avoir présence dans la région, pourra-t-elle offrir des postes au salaire minimum?

Et bien, non! Wal-Mart offre des emplois la bas bien au dessus du salaire minimum. Et les postes à 17$ restent vacants par manque d’intérêt des employés potentiels. Le marché fonctionne-t-il??

Wal-Mart starts its Williston workers at $17 an hour, $25 for overtime, but is short 125 people because so many leave for oil field jobs paying at least $80,000 per year.

Because modern oil field laborers generally work two weeks on-two weeks off, they can live hundreds of miles away.

Billings Realtor Charlie Hamwey said that despite their big paychecks, only a few oil workers buy homes.

“I would say only two out of 10 of them can qualify for a mortgage because their credit is so bad,” he said.

But they are driving rental prices higher.

Qu’est ce que Bitcoin?

The trillion dollar coin is an utterly idiotic idea

J’aimerais partager ces commentaires de Lars Christensen sur l’idée de la pièce de 1 trillion, qui tiens le blogue The Market Monetarist. L’article en son entier suit:

Lire la suite

La pièce à un trillion

La discussion de la semaine est cette idée qui refait surface que le Trésor américain, grâce à un trou dans une loi récente,  pourrait créer deux pièces en platine et leur donner une dénomination de 1 trillion, les déposer à la Fed et recevoir un crédit du même montant pour passer outre les limites d’emprunt. Je vous fait suivre la lettre du boss de la U.S. Mint qui a aidé à écrire cette loi.

Lire la suite

L’Italie sort de l’impasse

La plupart des politiciens ne peuvent pas faire la bonne chose … même si ils le veulent.

Ils sont pratiquement obligés de voter selon la ligne du parti. Les États-Unis sont un bon exemple. Si les politiciens veulent changer de politique économique, les républicains ne peuvent pas voter pour augmenter les impôts. De même, les démocrates ne peuvent pas voter pour une baisse des dépenses.

Leurs blocs  respectifs les jetteraient à la porte s’ils le faisaient. Et ils le savent.
Lire la suite

Combibar

Une des remarques négatives faites envers ceux qui se réfugient dans l’or comme valeur refuge est qu’on ne peut la manger dans une catastrophe.. ou bien que son heureux propriétaire serait bien mal pris d’échanger une pièce d’or contre un sandwich (avec l’once à 1600$ et +, ce serait pas facile effectivement)

Dans un marché libre, celui-ci va finir par trouver une solution raisonnable pour les parties impliquées, sans forcer quiconque. Une compagnie a créé une carte de 50g d’or, qui permet de transporter ou échanger une valeur assez intéressante, mais celle-ci est divisible en blocs de 1g, ce qui peut permettre de faire des achats ou des transactions de petite taille. Au prix actuel, la barre de 50g coûte environ 55$ Pas mal, comme idée?

Voir aussi l’article de Reuters.

Indicateur à suivre

Cet indicateur de la Federal Reserve Bank of St. Louis a prévu toutes les récession depuis 50 ans, c’est à surveiller. En haut de 20, une récession est pratiquement inévitable.

RECPROUSM156N_Max_630_378

La FHA sur le point d’exploser

La Federal Housing Administration – l’équivalent américain de la SCHL a de gros problèmes de réserves, car elle a dû prendre le relais des hypothèques à risque suite à la nationalisation de Fannie Mae et Freddie Mac, et du changement de politiques pour ces deux compagnies.

Selon un article datant du 14 novembre au Wall Street Journal:

The Federal Housing Administration is expected to report this week it could exhaust its reserves because of rising mortgage delinquencies, according to people familiar with the agency’s finances, a development that could result in the agency needing to draw on taxpayer funding for the first time in its 78-year history.

Together with Fannie and Freddie, federal agencies are backing nearly nine in 10 new mortgages.

The FHA accounted for one third of loans used to purchase homes last year among owner occupants.

Though the agency guarantees fewer mortgages than either Fannie or Freddie, it now has more seriously delinquent loans than either of the mortgage-finance giants. Overall, the FHA insured nearly 739,000 loans that were 90 days or more past due or in foreclosure at the end of September, an increase of more than 100,000 loans from a year ago. That represents about 9.6% of its $1.08 trillion in mortgages guaranteed.

La continuation d’Operation Twist

Selon John Williams, le président de la Fed de San Francisco,  la Réserve Fédérale achètera environ 85G$ de titres mensuellement à partir du début de l’année jusqu’au delà de l’été. Il faut se rappeller que le programme « Operation Twist » qui a pour but de modifier la courbe des rendement des obligations échange présentement pour 45G$ de titres à court terme pour des titres à long terme est planifié pour sa fin en Décembre de cette année.

“I expect it will be some time until the job market makes substantial progress towards our congressionally mandated maximum employment goal. I anticipate that we will need to continue our purchases of mortgage-backed securities and longer-term Treasury securities past the end of this year and likely well into the second half of next year.”

Toujours selon Williams, la Fed ne considèrera pas terminer son programme de facilité quantitative tant que l’économie ne créera pas au moins 200,000 emplois par mois de façon soutenue. Les experts ne s’attendent pas à ce que le FOMC (Federal Open Market Committee) ne remonte les taux d’intérêt de façon significative avec la mi-2015.

Source: Bloomberg

Libre marché effrayant

Patrick Huard, économiste

Louis-Josée Houde a fait tout un plat l’an dernier sur la revente de billets, entre autre par des sites spécialisés qui en font l’arbitrage. Ces sites donnaient un service, premièrement, à des gens qui se cherchent des billets après la vente initiale, sans passer par des « scalpers » sur la rue, et offraient aussi un service aux individus qui se cherchaient une façon facile et sécuritaire de se débarasser de leurs billets pour des spectacles auquels ils ne pouvaient assister. M. Houde a fait une campagne qui a bien fonctionné, et le gouvernement a plié devant la pression des artistes et a interdit la revente de billets à un prix supérieur au prix d’achatpar une compagnie, ce qui a immédiatement tué ce service. La revente de billets à un prix supérieur est toujours possible par un individu, et grâce aux nouveaux billets imprimables et le fait qu’un individu n’offre pas de garantie comme une firme qui tient à sa réputation, donne d’énormes problèmes de fraude, comme un reportage de la série La Facture nous a démontré récemment.

Lire la suite

Or et dettes

Le gouvernement des États-Unis continuent à dépenser avec frénésie, et s’approche à grand pas vers la prochaine crise du « plafond de la dette » qui avait fait tant de contre-coups il n’y a pas si longtemps…

Cette charte montre une corrélation possible entre le prix de l’once d’or et ce fameux plafond de la dette fédérale…

LG Chem: Usine du Futur

LG Chem est une usine de batteries à lithium-ion de 300 millions. La moitié de cette somme fournie par l’administration Obama dans son programme d’énergie verte. Mais cette usine n’a pas encore produit une seule batterie… et les employés admettent qu’ils n’ont rien à faire! Au moins une trentaine d’entre eux passent leur journée à jouer à des jeux de société ou aux cartes……….

Et il n’y a pas si longtemps, le président Obama en faisait les louange en Juin 2010: “You are leading the way in showing how manufacturing jobs are coming right back here to the United States of America.”

Source: National Review

Le futur de la Fed selon BoA

La Bank of America a remis un rapport la semaine dernière sur ses projections du bilan de la Federal Reserve Bank d’ici deux ans.

Les points saillants:

  • Les actifs passeraient à 5 trillions (ils étaient de 750 milliards avant la dernière crise)
  • La Fed contrôlera 35% du marché hypothécaire
  • La Fed contrôla les deux-tiers des obligations du gouvernement fédéral d’une maturité supérieure à deux ans.

Comme effets secondaires, la prédiction est pour le baril de pétrole de monter à 190$ et l’once d’or à 3,350$.

Il faut se souvenir, comme toujours, que ce n’est pas la valeur de ces denrées qui augmente, mais simplement la valeur de la devise qui baisse.

Source: Zero Hedge

Fiat Empire

Documentaire d’environ une heure sur la Federal Reserve System.