Les sous-employés

Aux États-Unis, plus d’un diplômé sur trois agé de 25 ans et moins travaille dans un emploi qui ne requiert aucun diplôme universitaire. Ce qui me rappelle une partie du débat avec les étudiants l’an dernier – on ne doit pas handicaper nos jeunes à croire qu’un diplôme est une panacée – et il vaut recommencer à valoriser les autres voies de cheminement.

 

Et aux États-Unis, les jeunes ont la situation bien pire qu’ici, car non seulement leur diplôme ne sert pas – il leur coûte énormément plus cher!

Publicités

Publié le 27 juin 2013, dans Éducation, Marché du travail. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Il faudrait donner le taux de placement selon la nature du diplôme.

    Faire un baccalauréat en littérature et ne pas trouver d’emploi dans son domaine doit être pas mal plus fréquent que celui qui possède un diplôme en ingénierie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :