Salaire minimum nécessaire?

Dans le grand débat entre les économistes et les interventionnistes sur l’utilité ou l’avantage de lois sur le salaire minimum, on entend régulièrement des prédictions qui nous disent que sans lois sur le salaire minimum, les employés seraient exploités par les méchants patrons qui n’attendent que cette opportunité pour exploiter les plus pauvres de la société.

L’économiste tentera d’expliquer que la compensation d’un employé, optimalement sera le produit de l’offre et de la demande, et doit refléter la valeur du travail de l’employé pour l’entreprise pour être embauché. Mais qui a raison? As-t-on un cas sur lequel on peut se baser? Et bien, comme on sait, aux États-Unis, un boom économique a lieu dans certaines régions à cause de l’exploitation des gaz de shale. Les travailleurs de l’industrie ont droit à des services comme les autres, comme des épiceries, restaurants, etc. Si une compagnie comme Wal Mart veut avoir présence dans la région, pourra-t-elle offrir des postes au salaire minimum?

Et bien, non! Wal-Mart offre des emplois la bas bien au dessus du salaire minimum. Et les postes à 17$ restent vacants par manque d’intérêt des employés potentiels. Le marché fonctionne-t-il??

Wal-Mart starts its Williston workers at $17 an hour, $25 for overtime, but is short 125 people because so many leave for oil field jobs paying at least $80,000 per year.

Because modern oil field laborers generally work two weeks on-two weeks off, they can live hundreds of miles away.

Billings Realtor Charlie Hamwey said that despite their big paychecks, only a few oil workers buy homes.

“I would say only two out of 10 of them can qualify for a mortgage because their credit is so bad,” he said.

But they are driving rental prices higher.

Publicités

Publié le 12 février 2013, dans Economie américaine, Marchés. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Il faudrait une étude sérieuse, non orientée et poussée, sur les conséquences positives ou négatives en Allemagne où le SMIC n’existe pas, et où beaucoup en voudrait un.
    Ma crainte va vers les petits patrons qui en profiteraient au maxi, c’est souvent pénible de bosser pour eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :