Le problème des sables bitumineux

Et, non, on ne parlera pas d’écologisme, mais toujours d’économie. Exploiter le pétrole des sables bitumineux est dispendieux. C’est une des méthodes les plus dispendieuses, avec la fracturation des rocs pour extraire le pétrole de schiste. Le Québec, et ses finances, dépend largement de son exploitation des sables bitumineux albertains (à travers les paiements de transfert) pour ne pas sombrer dans la catastrophe budgétaire.

Mais la question que personne ne semble se poser: quel est l’avenir des sables bitumineux? Les écologistes, surtout au Québec, en fermerait bien l’exploitation, quitte à remplacer les revenus par un peu plus d’endettement. Mais serait-il possible que notre source de financement se tarisse? Ça serait surprenant, vu qu’on nous répète régulièrement que les réserves pourraient générer au delà de cent ans d’exploitation?

Et bien, ce qui va arrêter le tout, c’est plutôt les lois économiques. L’exploitation d’une ressource, ou la production d’un bien, doit être économique dans une économie de marché pour continuer. Et comme nous avons déjà remarqué, le prix du brut est en baisse. On parle d’environ 90$ le baril pour le West Texas Intermediate. Mais le prix sur le marché pour le brut en provenance des sables bitumineux est de moindre qualité et doit être traité avant d’être raffiné. Vu l’abondance grandissante de brut léger avec le boom pétrolier aux États-Unis, on parle de quelle genre de différence de prix?

Le bitume en tant que tel doit être traité, au coût approximatif de 20$ par baril pour être à une qualité équivalente au WCS, qui lui se vend actuellement à environ 35$ de moins que le WTI!

Selon une étude de DBRS, les coûts directs pour le schiste de Bakken et les sables bitumineux sont similaires, environ 30 à 40$ par baril. Un prix de 40$ le baril tuerait donc l’exploitation de ces deux ressources, mais ceci ne compte pas les frais pour traiter le bitume. Selon l’étude, le pétrole de schiste a donc un avantage de prix de 20$ sur le pétrole de sable.

Un problème additionnel dans les deux cas est le manque d’infrastructure. Les deux sources manquent de pipeline pour transporter leur produit. Pour l’Alberta, on parlait l’an dernier de l’annulation du pipeline Keystone XL, qui pourrait éventuellement être remplacé par un pipeline vers la côte ouest pour exporter le pétrole vers la Chine et l’Asie. La décision de ne pas permettre la construction du pipeline a sûrement à voir avec le manque d’intérêt pour notre pétrole… celui-ci est déjà en surplus au sud!

Si l’industrie pétrolière en Alberta est en crise, qu’est ce que notre gouvernement fait pour palier à cette crise imminente?

Publicités

Publié le 30 décembre 2012, dans Politique québécoise. Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Paraîtrait qu’il prépare un pélérinage à Sainte Anne de Beaupré ?
    Mais on dit que les NPD veulent pas y aller ? Y aurait Iznogoud Mulcair qui s’rait contre ?

    Dommage hein, avec TOUTE la chambre qui prierait, ça aurait un impact sacré
    et vice et versa pour sur !

    BONNE ANNÉE QUAND MÊME VA, d’icittt à c’que la Marois nous sorte du Canada,
    on aura touché ben d’la péréquation !

    ARGHHHHHHHHHHH !!!

  2. Je ne sais pas d’où vient le $40, mais c’est plutôt $90.

    « Presently the estimated breakeven price for the “average” well in the Bakken formation in North Dakota is $80 – $90/Bbl In plain language this means that presently the commercial profitability for new wells is barely positive. »

  3. Question d’un français connaissant mal les institutions canadiennes : en quoi le pétrole d’Alberta peut profiter au Québec ? les revenus touchés par l’Etat fédéral sont ensuite reversés aux Etats fédérés, par un système de péréquation comme aux USA ?

    • « en quoi le pétrole d’Alberta peut profiter au Québec ?  »

      Guillaume, le Canada est une federation avec un budget federal consequent.

      Les provinces beneficient de tranferts federaux:
      (1) au titre des depenses de sante
      (2) certaines d’entre elles sous la moyenne canadienne en termes de richesse (les « have not ») beneficient de la perequation. En volume le Quebec est de loin le premier beneficiaire.

      Cordialement
      Stephane

    • Le pétrole que l’on utilise au Québec vient d’Afrique et de la mer du nord. Le prix payé est le Brent, ~ $113,00 alors que celui de l’Aberta est le WTI « West Texas Intermediate » ~$93,00 .

      La différence de prix est d’environ $20 le baril, ce qui n’est pas rien.

      C’est pour cette raison que le pipeline entre Sarnia et Montréal va être renversé pour amener le pétrole de l’Alberta vers Montréal et les provinces maritime.

      « Des retombées économiques indéniables

      L’intention d’Enbridge d’alimenter les raffineries du Québec en pétrole canadien comporte de multiples avantages indéniables. Par exemple, ce projet :

      1. assurerait aux industries du raffinage et de la pétrochimie du Québec un approvisionnement fiable, à des coûts significativement plus bas que ceux du brut importé du Bassin de l’Atlantique;

      2. permettrait de réduire notre dépendance au pétrole brut étranger, transporté par navires jusqu’à Lévis et Montréal en empruntant le fleuve Saint-Laurent;

      3. consoliderait les activités de raffinage et de pétrochimie qui ont été durement touchées au cours des récentes années;

      4. contribuerait directement à maintenir quelque 2000 emplois dans l’Est de Montréal, des emplois qui dépendent de l’industrie du raffinage et de la pétrochimie [1];

      5. permettrait de soulager sensiblement le déficit de 12 milliards de dollars de notre balance commerciale attribuable aux importations de pétrole. »

  1. Pingback: Le problème des sables bitumineux | Pétrole et gaz de schiste | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :