Les pertes de GM

Le bailout de General Motors était destiné à être dispendieux pour les contribuables, en plus de créer des précédents quant au traitement des dettes de celles-ci (les investisseurs obligataires ayant été floués par l’intervention du gouvernement). Les pertes actuelles sont estimées à 26,5 milliards de dollars, et continuent à grimper. Les grands gagnants de l’intervention sont les employés syndiqués de l’UAW qui n’ont pas eu à couper leurs salaires. Selon les experts en travail James Sherk et Todd Zywicki:

« We estimate that the Administration redistributed $26.5 billion more to the UAW than it would have received had it been treated as it usually would in bankruptcy proceedings.…Thus, the entire loss to the taxpayers from the auto bailout comes from the funds diverted to the UAW. »

Source: The Forge

Publicités

Publié le 18 août 2012, dans Crise économique, Marché du travail, Politique Américaine, Syndicats. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :