Délinquance juvénile?

Nous avons discuté auparavant de la vague anti micro-entreprises aux États-Unis qui s’est abattue sur les enfants qui tentent de faire quelques sous en vendant, par exemple, de la limonade sur leur terrain. Ces malfaiteurs public se font généralement visiter par la police qui leur ordonne de plier bagage pour diverses contraventions (manque de permis coutant des centaines de dollars, bris des règles de santé potentielles, etc). Généralement, la conséquence évidente est simplement de briser la confiance des jeunes dans la possibilité de partir une entreprise, et la perte de quelques dollars de revenus.

Dans le cas de Nathan Duszynki, les conséquences ont été plus sévères. Le jeune homme de 13 ans avait démarré une entreprise pour vendre des hot-dogs, question d’aider financièrement ses parents. Sa mère épileptique et son père qui a la sclérose en plaque ne pouvant travailler, ils recevaient environ 1,300$ par mois de l’État. Il a acheté son matériel avec ses économies, et s’est entendu avec un commerçant d’effets sportifs pour s’installer dans le stationnement de celui-ci. Par contre, les restaurateurs situés deux blocs plus loin ont porté plainte car cela mets leur commerces en danger… Quelques semaines après cette manoeuvre, la famille reste dans un centre d’accueil, ayant perdu leur maison.

Source: Mackinac Centre

Publicités

Publié le 17 août 2012, dans Effets pervers, Justice. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :