Famine et révolution

Plusieurs régions du monde font face à des problèmes météoroliques: innondations en Asie, sécheresse aux États-Unis. Au sud, la sécheresse mets en péril une bonne partie de la récolte de maïs, dont une grande partie (~40%) va dans les réservoir automobiles. Pendant ce temps, les ÉUA continue d’exporter de l’inflation, et sont maintenant accompagnés par l’Union Européenne. Le prix des denrées monte en flèche. Par exemple, le prix du maïs a atteint des hauts des dix dernières années, en hausse de 33% ce mois ci. Selon Gregory PAge, le CEO de Cargill, le budget annuel en nourriture des foyers nord-américains devrait monter de 75$ par personne comparé à l’an dernier. Pour une famille de 4 personnes, ce n’est pas rien.

Le plus grand problème est qu’on risque de voir une reprise de la crise de la faim de 2008-2009. Et que c’est-il passé quand les politiques économiques insensées se sont melées à la température? Le prix des tortillas a monté de 800% au Mexique et a causé des émeutes… suivi du printemps arabe. Quel pays explosera en guerre civile suite à ces nouvelles famines? Le futur nous le dira, c’est certainement à suivre!

Publicités

Publié le 8 août 2012, dans Reflexion. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :