État Policier: Vidéos BSE

Les « dashboard cam » sont bien populaires avec certaines personnes qui s’enregistrent quand elles passent les checkpoint de vérification à l’intérieur des frontières des États-Unis. Un grand nombre de ces vidéos sont disponibles sur YouTube, et ont peut facilement passer des heures à voir des citoyens se faire violer leurs droits. En voici quelques-unes.

Un canal est dédié à ce phénomène: CheckpointUSA, incluant un blog vidéo, dont la première partie suit:

Publicités

Publié le 5 août 2012, dans Route de la servitude. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Bonjour Nathalie, Pierres-Yves et les lecteurs. Allez écouter ce vidéo si cela vous en dit (la partie de Jim Rickards), Ca en vaut la peine http://w3.newsmax.com/newsletters/fbta/video.cfm?s=al&promo_code=FA52-1#ooid=preWdqNTpQKOnLOfshYYBrSmTYHjePTp

  2. Est-ce que vous savez ce qu’ils cherchent. Et si c’était un pédophile ou un meutrier en cavale? par exemple, le meutrier d’un fillette auriez-vous le même comportement?

    Les citoyens honnêtres n’ont pas de problème à décllnier leurs identités.

    Le mec de la vidéo est un vrai imbécile.

    • Pierre-Yves St-Onge

      Ces postes sont établis de façon permanente par les services frontaliers, à l’intérieur d’une zone de 100 miles à l’intérieur des frontières. Le but officiel est d’attraper les immigrants illégaux, mais les services frontaliers ce sont associés à la DEA et autres services policiers pour chercher de la drogue, malgré un jugement de la Cour Suprême ne leur permettant pas. Cette zone de 100 miles recouvre environ 75% de la population des États-Unis.

      L’excuse que les citoyens honnêtes n’ont rien à cacher a toujours été utilisée pour brimer les libertés des gens.

      Au Canada, nous avons encore une primauté des droits individuels – nous ne pouvons être arrêtés et fouillés qu’avec un soupçon raisonnable qu’un crime a été commis. Selon cette pratique, les droits civiques ne sont pas applicables contre les fouilles illégales. Vous le trouvez imbécile, mais que diriez vous si la police ici pouvait vous arrêter, vous questionner, fouiller votre personne ou vos biens sans aucun mandat judiciaire dans une zone de 150 km de la frontière??

  3. Il y a une marge entre décliner son identité et faire une fouille.

    Vous avez une réaction typiquement Québécoise, vous montez sur vos grand chevaux pour une banalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :