La création d’une super-bulle

Dans les années 30, l’économiste russe Nikolai Kondratieff a prduit une théorie expliquant que les temps véritablement difficiles viennent en cycles larges, ou « Super-Bulles ». Ces super-bulles sont typiquement faites de plusieurs plus petites (normales) bulles.

Mais voilà un point intéressant: Kondratieff déclarait que les cycles économiques sont plus puissants que le gouvernement. Et que même si le gouvernement peut altérer l’impact d’une bulle normale, il n’a aucun pouvoir quand il s’agit d’une « super-bulle ».

En d’autres mots, le gouvernement peut contrôler les événements pendant des années, voir des décennies. Le gouvernement peut retarder la dévastation financière, mais ne peut la prévenir.

Selon Kondratieff, les agissements du gouvernement sont une prétention sans espoir. Le véritable cycle économique va suivre son cours, quoi que fasse le gouvernement. La véritable prospérité ne peut venir tant que tout le « poison » n’est pas éliminé du système économique.

Sous-estimer ces cycles amènent un résultat catastrophique, et une force beaucoup plus puissante qu’aucun gouvernement ne peut controller. Épeurant, en fait assez épeurant pour que le chef russe Joseph Stalin l’a fait exécuter pour s’assurer que ses théories ne minent pas la confiance des citoyens russes en leur gouvernement.

Le problème est que Kondratieff avait raison. Le gouvernement ne peut rien faire pour arrêter le cheminement naturel des cycles économiques. C’est exactement ce qui s’est produit dans les 25 dernières années. Nous avons eu une série de bulles financières alimentées par les dépenses de l’état et la facilité au crédit. Le gouvernement a utilisé son pouvoir d’imprimer des devises pour retarder la dévastation financière. Quand le trouble arrive, le gouvernement imprime de l’argent, le pompe dans l’économie.. et les choses vont mieux.

Regardons le crash technologique de 2000/2001.. les marchés ont chuté, les investisseurs ont perdu leurs plumes. L’économie était sur le bord du précipice, et que c’est-il passé? Les gouvernements sont venus à la rescousse avec des taux d’intérêt artificiellement bas, et ont pompé ce nouvel argent dans l’économie.. ce qui a alimenté un boom sans précédent et insoutenable en immobilier.

Bien sur, la bulle immobilière a éclaté aux États-Unis, ce qui a donné la crise du crédit et a démarré l’effondrement financier global de 2008-2009. Le marché a plongé de 50%..les investisseurs ont perdu au delà de 3.2 trillions de dollars. D’anciens piliers financiers comme Lehman Brothers et Bear Stearns ont disparu de la surface de la Terre. Et pour un moment, cela semblait comme si tout le système allait éclater. Fannie Mae et Freddie Mac (deux firmes similaires à la Société d’Hypothèque et de Logement) ont du être sauvées. Des centaines de banques américaines ont fermé leur portes.

Mais encore une fois, le gouvernement s’est empressé de d’effectuer un sauvetage. Au moins 43 pays ont pompé des montants massifs d’argent dans l’économie globale. Des plans de sauvetage massifs et des trillions en fonds de stimulus ont empeché l’économie globale de s’effondrer.

Mais la solution n’était qu’un bandage et n’a servi qu’à repousser l’inévitable: une baisse profonde et prolongée qui effacera une part de richesse sans précédent dans l’économie globable. Bien sûr, les gouvernements nous montrent les bailouts comme étant un succès, et les gens tranquillement recommencent à se sentir confiants pour l’avenir. Des rapports de renforcement économique défilent à la télé, et les marchés reprennent vie.

Mon pari: à la prochaine crise, on entendra encore que personne n’aurait pu venir celle-ci…

Publicités

Publié le 10 mai 2012, dans Crise économique, Economie Mondiale, Marchés. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Il faudrait corriger: Fanny Mae et Freddy Mac… 🙂

  2. Pierre-Yves St-Onge

    Effectivement…corrigé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :