Krugman: Bernanke assimilé par les borgs

Paul Krugman, économiste, chroniqueur au NYT et prix Nobel, déchante de son comparse  Ben Bernanke. Celui-ci, paraitrait-il, laisse tomber ses convictions sur la solution aux problèmes économiques des États-Unis, et commence à regarder plutôt à sauver la réputation de la Réserver Fédérale. Krugman croit qu’il ne faut pas arrêter d’augmenter la masse monétaire, car le chômage est toujours au delà de 9% aux E-U, et qu’il ne faut pas arrêter l’interventionisme. Il est à noter que Bernanke a déjà triplé la masse monétaire de ce pays.

À voir ici le vidéo de la discussion à ABC NEWS. C’est à se demander quand Krugman admettra avoir tort. Faudra-t-il un effondrement total?

Publicités

Publié le 29 avril 2012, dans Economie américaine, Illettrés économiques, Marchés. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :