Le Guatemala abandonne!

Le Guatemala abandonne la guerre contre la drogue, malgré la pression des États-Unis… Le nouveau président de ce pays, qui est un militaire avec 25 ans de service, déclare que la guerre contre la drogue ne peut être gagnée seulement avec les armes, et qu’il se concentrera sur le combat contre la famine.

Otto Perez Molina croit que la famine est une menace à la sécurité. Il a été élu avec une promesse de s’attaquer au crime avec une main de fer, et il croit que de légaliser la drogue est le meilleur moyen. Aujourd’hui les cartels au Guatemala ne dérivent plus que 50% de leur revenus de cette source, et se sont diversifiés vers les kidnappings et l’extortion. En laissant tomber le combat contre le trafic de drogue, le pays pourra focuser ses énergies sur ce qu’il considère de véritables crimes – les kidnappings et l’extorsion, plutôt que sur le trafic et la consommation de drogue, qui sont un problème pour les États-Unis et non pour son peuple.

Sources: Business Week et Reason Magazine

 

Publicités

Publié le 16 février 2012, dans Effets pervers, Justice, Libertés individuelles. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :