Héros ou déserteur?

Les médias ont largement fait état du périple de Jean Béliveau, ce Québécois qui revient d’une marche de 11 ans autour du monde.

On parle de lui comme d’un héros.  C’est vrai que parcourir 75500 km à pieds demande du courage.  Mais que penser de celui qui abandonne sa conjointe et ses enfants pour réaliser un rêve?  Pendant que Monsieur marche, Madame doit s’occuper des factures, des enfants, etc.

Monsieur Béliveau a assouvi son rêve de globe-trotteur … mais qu’en est-il de sa responsabilité en tant que mari et que père?  Est-ce que les ambitions personnelles et égoïstes doivent passer avant tout?  S’il avait passé les 11 dernières années à regarder la télé, on lui aurait attribué les pires épithètes.  Alors pourquoi notre regard est-il tellement différent parce qu’il a plutôt décidé de marcher?

Certes, il affirme avoir marché pour  « la Paix et la non-violence au profit des enfants du monde ».  Très bien!  Et puis, la paix se porte-t-elle mieux suite à son initiative?

Publicités

Publié le 17 octobre 2011, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. J’imagine qu’il avait des problèmes de couple et que sa conjointe lui a suggéré d’aller prendre une marche pour lui changer les idées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :