Un cours de … cuisine?!?!?!?!

M. Lacasse, président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), compte présenter un mémoire à la commission parlementaire sur la politique bioalimentaire. Il a plusieurs demandes :

  • assurer l’avenir de la ferme familiale;
  • mieux indiquer la provenance des aliments;
  • exiger des produits étrangers qu’ils satisfassent aux normes canadiennes;
  • réintroduire un cours de cuisine obligatoire au secondaire

Il y a quelques années, le cours d’économie du secondaire a été aboli.  Nos bien pensants au ministère de l’éducation ont jugé qu’il est inutile que les Québécois comprennent les rudiments du fonctionnement de l’économie … ou peut-être la classe politique veut-elle nous maintenir dans l’ignorance pour éviter qu’on la juge trop sévèrement.

Si le cours d’économie a été supprimé, ce n’est quand même pas pour le remplacer par un cours de cuisine.  Surtout, je crains que ce cours soit un prétexte pour faire de l’endoctrinement protectionniste, et pour conditionner nos enfants à bouder les fromages français, les fraises de Californie ou l’agneau de Nouvelle-Zélande.  Il semble difficile de convaincre les Québécois de manger bio et local.  Ce pourrait-il que ce cours de cuisine soit une tentative de pour laver le cerveau des enfants pour qu’ils choisissent les « bons aliments » une fois adultes?

Publicités

Publié le 7 octobre 2011, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Excellent Mme Elgraby de reconnaître et d’avoir le courage de parler de cet endoctrinement et lavage de cerveau.

  2. Peut-être dans l’optique de remplacer par le vieux cours d’économie familiale, qui était un cours de cuisine… mais blague à part, je ne suis pas entièrement contre l’idée d’un tel cours, mais je crois qu’un cours d’économie de base serait plus utile. Quand nous commençons notre vie d’adulte, on fait bien des erreurs, et gaffer sur notre première sauce à spaghetti, c’est dommage, mais on survit. Gaffer dans nos finances personnelles, on paye longtemps.

    De plus, je suis aussi d’accord avec l’ajout de ce cours dans l’optique que je crois que le curriculum, ainsi que les heures et nombre de journées de cours devraient être largement étendues.

  3. Fannie Lamarche

    Bien s’alimenter est une question de choix seulement lorsqu’on a les connaissances nécessaires, je suis pour un cours où l’on apprendrait aux jeunes à mieux consommer, et ce dans tous les domaines. Apprendre à lire et comprendre; les étiquettes de valeur nutritionnelle, les contrats, les garanties… Apprendre à faire des recherches avant d’acheter compulsivement et ainsi mieux consommer en faisant des choix éclairés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :