La discrimination peut-elle être positive?

L’Ontario est en campagne électorale et Dalton McGuinty, l’actuel premier ministre, brigue un troisième mandat.  Pour gagner les votes des immigrants, il a fait une annonce singulière:  il promet d’accorder un crédit d’impôt de 10,000$ à tout employeur qui embauche un nouvel immigrant.  On peut aisément imaginer les résultats …

Ce que McGuinty propose, c’est de faire de la discrimination positive en faveur des nouveaux immigrants.  Or, quand on privilégie un groupe, on défavorise automatiquement un autre.  Dans le cas de McGuinty, il invite indirectement les employeurs à faire de la discrimination contre les Canadiens.  De la discrimination restera toujours de la discrimination, et il n’y a là rien de positif!

Un employeur qui souhaite combler un emploi ne devrait pas privilégier un immigrant.  Il ne devrait pas non plus privilégier un Canadien.  Il devrait embaucher le meilleur candidat pour le poste, un point c’est tout!

Pour ceux que la question de la discrimination positive intéresse, l’économiste américain Thomas Sowell a écrit un livre qui mérite vraiment d’être lu.

Publicités

Publié le 7 septembre 2011, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :