Pont vs Pont

Pendant que la classe politique québécoise tergiverse sur la question du Pont Champlain, la Chine ne se perd pas en bavardages inutiles et passe à l’action.

En juin 2011, La Chine a ouvert le plus long pont au-dessus de la mer, d’une longueur de 42 kilomètres, qui relie la ville de Qingdao à l’île de Huangdao. Le pont de la baie de Jiaozhou mesure de 35 mètres de large, est soutenu par 5 000 piliers.

Cet exploit architectural a coûté environ 2 milliards US$.  Il a fallu 4 ans et 10,000 ouvriers.  Ce n’est pas tout, ce record mondial pourrait être battu en  2016 par un autre pont chinois de 48 Km de long reliant Hong Kong avec Macau et la province de Guangdong.

Chez nous, le Pont Champlain mesure 7 km du début du pont à Brossard jusqu’à la sortie de l’avenue Atwater.  On estime son coût de remplacement à presque 2 milliards.  Certains parlent même d’un minimum de 6 milliards.  Et ça, ce ne sont que des estimations préliminaires!

Soyons conservateurs (et optimistes), et supposons qu’on remplace le Pont Champlain à un coût de 3 milliards.  On aura donc construit un pont 6 fois plus court qu’en Chine, mais 1,5 fois plus cher.  Et si les Chinois ont bâti 42 km en 4 ans, serons capables de construire 7 km en 8 mois?

Publicités

Publié le 28 août 2011, dans Modèle Québécois. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Votre question est très bien posée !

    Un séjour de trois semaines à Montréal en 1988 m’avait rendu sceptique quant à l’expertise des techniciens de la ville dans le domaine de l’entretien et de la réhabilitation des ouvrages d’art. Les ponts autoroutiers, les ponts métalliques, leurs chevêtres et leurs piles en béton, tous montraient des signes de dégradation très avancée. Les travaux de réparation qui étaient visibles m’avaient fait dire à un ami Québécois « Ce n’est vraiment pas de cette manière que vous conserverez ces ouvrages en état de fonctionner ».

    Depuis, j’ai constaté que rien ne s’est arrangé et que même la construction de nouveaux ouvrages peut se terminer en catastrophe 😦

    C’est vraiment dommage pour les habitants de La Belle Province.

    Marc Grujon – Surnommé « Docteur Béton » au Sénégal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :